Rappelez-vous, il y a encore quelques semaines, nous vous parlions du Starship (« vaisseau spatial » en français, rien que ça) de SpaceX, un engin spatial dans un acier spécial que Elon Musk souhaite faire atterrir sur Mars et la Lune dans un premier temps. Et bien, sa construction pour un premier vol d’essai est d’ores et déjà terminée. C’est Elon Musk qui a partagé l’aspect du vaisseau sur Twitter aujourd’hui.

Ça y est, le premier modèle du « Starship » est enfin prêt. C’est peut-être un moment historique dans l’histoire de l’humanité quand on sait que le PDG de SpaceX envisage de lui faire conquérir d’autres systèmes solaires d’ici quelques décennies (siècles ?) d’améliorations.

Il est conçu pour être réutilisé plusieurs fois, à l’image des fusées Falcon 9. Mais ce qui reste le plus inédit chez lui est probablement sa construction dans un alliage d’acier inoxydable brillant. Ce choix s’explique par les facilités qu’il procure pour l’entrée dans l’atmosphère d’une planète. Pour rappel, le vaisseau sera divisé en deux parties. La navette où se situeront les pilotes (nommée Starship) et le lanceur spatial (appelé Super heavy).

Le prototype vu aujourd’hui a beaucoup plus de texture que les versions lisses qui avaient été présentées sur ordinateur, car il s’agit d’une version suborbitale pour les essais de décollage et d’atterrissage verticaux. Par ailleurs, vous aurez sûrement remarqué qu’il n’a pas de fenêtres. Probablement car ce modèle ne devrait contenir aucun astronaute sur le décollage.

Elon Musk a dit que la version orbitale sera plus haute et aura une paroi plus épaisse. Il faudra attendre encore un long moment avant de voir cette “version” à l’oeuvre, car les missions orbitales sont prévues pour 2020. En attendant, toute l’attention est concentrée sur le premier vol d’essai, qui devrait avoir lieu d’ici un ou deux mois.