Meural présente une nouvelle génération de cadre numérique connecté à une base d'oeuvres d'art
Technologie

Meural présente une nouvelle génération de cadre numérique connecté à une base d’oeuvres d’art

Rachetée par Netgear l’année dernière, Meural ne cesse d’innover et dévoile cette année de nouveaux cadres numériques

Rachetée l’année dernière par la société Netgear, Meural est tout de même toujours en plein essor dans le domaine de l’art numérique. D’ailleurs, depuis son rachat elle a augmenté les frais de son abonnement annuel. De plus, l’entreprise continue de surprendre en créant de nouveaux matériaux. Cette année, elle nous présente sa nouvelle exposition d’art numérique intitulée « Meural Generation 3.0 Canvas ».

Avec cette nouvelle génération, le format habituel sera toujours en vente, mais une nouveauté viendra s’ajouter à la gamme : un format plus petit et donc moins cher. Toutefois, la firme n’a pas communiqué son prix pour le moment. De plus, les deux écrans ont tous deux une résolution de 1080p, ce qui ne laisse pas indifférent les allergiques aux pixels. Les utilisateurs pourront bien évidemment choisir parmi les différentes œuvres du catalogue de Meural celles qu’ils souhaiteront afficher sur leur mur.

Le nouveau modèle dispose également de cadres modulables afin que les utilisateurs puissent les changer à leur guise. Quatre couleurs sont disponibles : noir, blanc, bois clair et bois foncé, afin que chaque cadre s’accorde parfaitement avec l’intérieur des maisons. De plus, le Canvas possède 8 Go de stockage, 2 Go de RAM, un capteur de lumière ambiante, des détecteurs de mouvements, mais également une antenne Wi-Fi, qui selon Meural est « plus stable et plus performante ».

La firme annonce également vouloir élargir sa clientèle. En effet, désormais elle s’adresse aux entreprises. Ainsi, les cadres disposeront en plus d’un cache de protection contre la poussière, de la technologie Power Over Ethernet, et auront éventuellement un système de nettoyage de la vitre. Vlad Vukicevic, cofondateur de Meural a affirmé à The Verge que « la stratégie est de savoir comment passer de dizaines de milliers de pièces à des centaines de milliers puis à des millions, alors comment l’élargir ? » Il ajoute à cela que « les clients commerciaux et d’affaires peuvent faire partie de notre cible ».

A l’avenir, ces cadres pourraient contenir des œuvres créées par intelligence artificielle, telle que celle faite par le collectif Obvious qui a été vendue aux enchères à New York pour 432 000 $.

Send this to a friend