En France pour consulter la météo on utilise les applications directement intégrées dans nos smartphones, Météo France ou encore La Chaine Météo. Aux États-Unis plusieurs millions de personnes se servent de l’application Weather Channel. Cette dernière aurait collecté de manière illégale les données de localisation des utilisateurs à des fins commerciales comme le rapporte The Next Web.

Des accusations qui font écho aux nombreuses applications Android qui partagent des données sans l’accord des utilisateurs à Facebook ou encore Yahoo qui scannent les mails des utilisateurs à des fins publicitaires.
Le scandale Cambridge Analytica aura donc été en 2018 le déclencheur à ces nombreux scandales remettant en cause la transparence des entreprises. Les données de localisation sont particulièrement sensibles, elles peuvent dire beaucoup sur le comportement d’un utilisateur et sa vie privée.

Dans la même catégorie

L'application The Weather Channel aurait de manière frauduleuse utilisée les données de ses utilisateurs à des fins publicitaires.

Une tromperie toute en finesse

L’application The Weather Channel dispose de plus de 45 millions d’utilisateurs actifs par mois. Weather Company, l’entreprise derrière l’application aurait finalement menti aux utilisateurs, avec des messages « frauduleux et trompeurs. »
Ces derniers ont la possibilité ou non d’activer leur localisation, afin d’obtenir un bulletin météo personnalisé. En réalité l’entreprise utiliserait les données pour réaliser un marketing ciblé. Les utilisateurs sont donc surveillés en continu, au plus grand bonheur des annonceurs toujours à la recherche de données.

L’avocat de la ville de Los Angeles, Michael N.Feuer ajoute « si vous voulez obtenir un bulletin météo, vous devez sacrifier vos informations les plus personnelles sur l’endroit où vous passez vos jours et vos nuits […] Nous affirmons que The Weather Channel place les bénéfices des entreprises au-dessus de la vie privée des utilisateurs, les induisant en erreur en leur permettant de suivre leurs mouvements 24h / 24 et 7j / 7. » L’entreprise aurait tout simplement abusé de sa popularité pour ne pas être assez transparent sur ses pratiques. 

Des accusations réfutées

Un porte parole d’IBM, propriétaire de Weather Company se justifie « The Weather Company a toujours fait preuve de transparence avec l’utilisation des données de localisation, nous défendrons avec vigueur ses informations parfaitement appropriées. »

Les informations recueillies « auraient été utilisées par au moins une douzaine de sites Web tiers au cours des 19 derniers mois pour des publicités ciblées, en fonction des emplacements fréquentés par les utilisateurs et par des fonds spéculatifs intéressés par l’analyse du comportement des consommateurs. »

La ville de Los Angeles a ainsi intenté une action en justice contre l’entreprise et demande des sanctions pouvant « aller jusqu’à 2 500 dollars pour chaque violation de la loi sur la concurrence déloyale. »  Des millions de dollars sont donc en jeu pour l’entreprise.