À l’occasion du CES 2018, Neutrogena a présenté un scanner nommé Skin360. Ce dernier qui se pose sur votre iPhone permet à n’importe quel utilisateur de scanner sa peau grâce à une application. Durant le CES 2019, l’entreprise présentera un nouveau produit, complémentaire à Skin 360, comme le rapporte Engadget.
MaskiD est une application qui permet de créer des masques faciaux personnalisés, imprimés en 3D.  

Grâce à une application, Neutrogena va vous permettre d'imprimer des masques faciaux en 3D correspondant à votre peau

© Neutrogena

L’application qui sera disponible sur iOS, pourra être utilisée sur tous les iPhones à partir de l’iPhone 6. L’objectif étant de créer le masque parfaitement ajusté à votre visage. Pour le créer, 5 ingrédients vont être utilisés : la vitamine C stabilisée, l’acide hyaluronique purifiée, la N-acétylglucosamine, la niacinamide et enfin de la grande camomille.
Michael Southball, directeur de la recherche chez Neutrogena ajoute « la clé de l’impression 3D est qu’il est possible de placer l’ingrédient actif de votre choix exactement où vous en avez besoin, n’importe où sur le masque, par opposition à un produit que vous essayez d’utiliser sur tout le visage. »

Toutes les peaux sont différentes et nécessitent des traitements personnalisées. L’application est donc complémentaire avec Skin 360, car si vous faites le scan et l’analyse de votre visage auparavant, MaskiD disposera d’informations supplémentaires, en comparaison avec une simple photo. Les masques personnalisés seront vendus dès cet été sur le site de l’entreprise, mais dans un premier temps uniquement aux États-Unis.

Côté utilisation, il suffira de télécharger l’application, prendre une photo de son visage et choisir la composition du masque. Ensuite, Neutrogena l’imprimera et l’enverra chez vous.

Une innovation intéressante, car en plus de correspondre aux attentes de chacun, elle rendra peut-être les soins moins embêtants à faire à la maison. Pour ceux ayant déjà tenté de poser un masque en papier sur leur visage, vous savez de la galère dont je parle ( bouche de travers, masque pas entièrement collé..) ! Seul “bémol”, on ne connait pas encore le prix. Reste à savoir si il sera accessible à tous ou non.