À l’occasion du nouvel an, on apprenait le 31 que la police de New York comptait utiliser des drones pour surveiller Times Square, en plus du large dispositif de sécurité mis en place. Cependant, quelques heures après cette annonce, le chef de la police a annoncé qu’ils ne seraient pas utilisés, comme le rapporte Digital Trends.


En effet, les conditions météorologiques étant mauvaises, l’utilisation des drones a été annulée. Une annonce faite sur Twitter comme on peut le voir ci-dessus et qui a été légèrement critiquée. Les internautes ont reproché à la police de faire cette annonce publiquement et ainsi de donner des informations clés aux personnes souhaitant réaliser un “potentiel crime”.

Les drones devaient servir de support au dispositif déjà en place et aider la police à surveiller la foule sur Times Square, en offrant notamment « une aide visuelle et de la flexibilité. » À cause de la pluie et pour éviter un accident, la police a préféré ne pas les utiliser.
L’utilisation des drones à Times Square était pourtant une grande première. Qu’importe, l’utilisation des drones par la police se fera bel et bien cette année. Ces derniers aideront la police lors de la surveillance d’évènements ou encore durant des enquêtes sur des lieux difficiles d’accès ou des opérations de recherche et de sauvetage.

La police a ainsi du faire face aux limites de cette technologie. Les drones sont restés immobilisés au sol durant tout l’évènement. Même s’ils n’ont pas été utilisés, le nouvel an sur Times Square s’est bien passé.


L’utilisation des drones par les forces de l’ordre devient de plus en plus courante. Durant les JO d’hiver en Corée du Sud, certains ont été déployés afin d’attraper d’autres drones. D’une manière générale, cette technologie va être à l’avenir de plus en plus utilisée, notamment dans la livraison de produits, comme le fait par exemple Alphabet avec sa société Wing ou Amazon qui va tester ce concept en Belgique.