Alors que nous vous présentions il y’a quelques temps les nouveaux modèles de superchargeurs de Tesla, il semblerait que leur conquête de l’Europe pourrait être beaucoup plus rapide que ce que l’on pouvait imaginer. En effet, dans un tweet daté de ce mercredi 26/12, Elon Musk a assuré que son réseau de superchargeurs couvrira 100% de l’Europe l’année prochaine. “De l’Irlande jusqu’à Kiev, de la Norvège à la Turquie ” pour citer l’homme fort de Tesla.

Cette déclaration intervient alors que le constructeur américain prépare l’arrivée de sa célèbre voiture autopilote “model 3”. Une arrivée qui devrait se faire en grande pompe étant donné qu’elle reçoit déjà un certain succès à coup d’imports en Europe. La voiture a par ailleurs été présenté dans plusieurs salons automobiles de l’ancien continent, et la société a déjà fait quelques déclarations sur la version européenne du véhicule. Celle-ci sera équipée d’une prise de charge rapide CCS combo 2, qui lui permettra de se charger où le conducteur le souhaite, et pas seulement via les bornes de chargement Tesla.

En ce qui concerne la solution inverse, c’est-à-dire où les superchargeurs Tesla seraient compatibles avec l’ensemble des voitures électriques, nous sommes encore dans le flou. Drew Bennet, responsable international du système de chargement pour Tesla, a déclaré que son entreprise était en discussion avec plusieurs autres constructeurs automobiles, mais qu’aucun plan concret n’existait pour l’instant. Ceci étant, sachant que l’Europe impose une pression législative pour que les voitures électriques soient compatibles au maximum avec les bornes de chacun, on peut supposer que la réciproque à de forte chance d’éclore avant l’arrivée de la Model 3. Si cela ne se fait pas, nous pourrons probablement compter sur l’Union européenne pour s’attirer les bonnes grâces de Tesla via des moyens détournés.

Sachant que Elon Musk avait déjà prévu de doubler le nombre de superchargeurs l’année prochaine (ils sont actuellement plus de 11000 répartis sur 1375 stations de charge), on peut tabler sur l’arrivée de 1000 stations de charges en Europe pour réaliser son objectif d’être présent partout sur le vieux continent. Si elles se révèlent compatibles avec les voitures des autres constructeurs, ce sera donc une bouffée d’air frais qui arrivera pour le parc automobile européen de voitures électriques. Leurs possesseurs souffrent assez souvent du manque de lieux de chargement en Europe.

Prudence s’impose tout de même vis à vis de ces déclarations. On connait la fâcheuse tendance de Elon Musk à s’enflammer sur Tweeter, qui lui a valu la perte de la présidence du conseil d’administration de Tesla et une colossale amende. Ceci étant, les mouvements de sa société et le comportement du milliardaire dans son ensemble ne donne aucune raison de douter de la fiabilité de l’information, qui devrait donc prendre forme d’ici la fin de l’année 2019.