SpaceX a lancé sans problème le satellite “Vespucci” de l’U.S Air Force ce dimanche 23/12 à Cap Canaveral, en Floride. Mis en orbite à l’aide d’une des célèbres fusées Falcon 9 du constructeur américain, ce satellite représente la troisième génération du GPS. Il est le premier d’une série de 5 à être envoyé par SpaceX et permettra entre autres de grandement améliorer les applications exploitant la géolocalisation que nous utilisons à l’heure actuelle.

Au total, ce sont donc 5 nouveaux satellites, construits par l’entreprise publique Lockheed Martin, qui devraient bientôt rejoindre les 31 engins spatiaux déjà affectés à la technologie GPS. Ils offriront une précision trois fois supérieure à ce dont étaient capables les satellites qui assuraient l’efficacité du système jusque-là . Par ailleurs, leur résistance au brouillage sera 8 fois supérieure. L’avènement de cette nouvelle technologie confirme encore l’écrasante domination des États-Unis en termes de technologies de géolocalisation. Malgré des investissements énormes, les concurrents européens du GPS comme Galileo ou Glonass auront sûrement bien du mal à récupérer une partie de ses 4 milliards d’utilisateurs.

Le lancement de ce satellite GPS est la première mission réalisée par SpaceX pour le gouvernement américain. Il aurait dû avoir lieu la semaine dernière, mais des vents violents avaient entraîné un report. Par ailleurs, alors que nous vous présentions il y’a peu les progrès de SpaceX qui lui permettent désormais de relancer plusieurs fois ses fusées Falcon 9, l’entreprise a pris le parti d’un lancement unique pour son contrat avec le gouvernement américain. En raison du poids du satellite, elle avait besoin d’utiliser tout le carburant présent dans la fusée pour le mettre en orbite. SpaceX aura fait décoller au total 21 fusées cette année, soit 3 de plus que l’année dernière. Une très bonne nouvelle pour sa santé financière, qui devrait grandement l’aider à faire avancer son projet Starlink visant à envoyer plus de 4000 satellites dans l’espace pour assurer la connexion à internet partout dans le monde.