Le spam vocal aurait augmenté de 300% dans le monde en 2018
Cybersécurité

Le spam vocal aurait augmenté de 300% dans le monde en 2018

Selon un nouveau rapport de Truecaller, le démarchage téléphonique serait en très forte hausse partout dans le monde.

Nous avons tous vécu des situations de démarchage téléphonique. D’ailleurs, nous sommes très peu à les apprécier. Avez-vous l’impression que ces spams vocaux augmentent au fur et à mesure des années ? Si oui, c’est normal. Selon un nouveau rapport de Truecaller, un service d’identification téléphonique, les appels non sollicités ont augmenté de 300% dans le monde cette année. Un réel fléau qui continue de s’accentuer de manière générale. À y regarder de plus près, certains pays – dont les États-Unis – ont enregistré un léger recul. De son côté, le Brésil reste le pays le plus spammé au monde et la situation empire. L’utilisateur moyen étudié par la société Truecaller reçoit plus de 37 spams vocaux par mois, c’est plus d’un par jour.

Comme je vous le disais, les États-Unis sont passés au rang du 2ème pays le plus spammé à celui de 8ème en un an, selon Truecaller. Les américains reçoivent environ 17 appels par mois, contre 21 en 2017. Il semblerait que ces appels concernent pour la plupart la proposition de nouvelles assurances ou la possibilité de rembourser des crédits. Nous connaissons cette fâcheuse tendance des américains à vouloir (ou à devoir) contracter de nombreux crédits. Ce qui est certain, c’est que les autorités tentent de plus en plus de sévir contre les appelants illégaux. La Federal Trade Commission a intenté plusieurs poursuites, alors que de son côté, la Federal Communications Commission a examiné divers règlements pour régler la question et, dans un cas, a imposé une amende de 82 millions de dollars à un énorme centre d’appels.

En 2017, l’Inde était le pays le plus spammé. C’est le Brésil qui vient la détrôner en prenant la première place. Cela s’explique très certainement par la tenue des récentes élections présidentielles dans le pays. Les différents partis politiques tentaient de démarcher les brésiliens directement par téléphone pour détailler leurs programmes. Dans le monde entier le rapport relève près de 17,7 milliards d’appels de spams vocaux, entre janvier 2018 et octobre 2018. Un appel est considéré comme spam vocal s’il est signalé par un algorithme ou manuellement par les utilisateurs. Mais comme Truecaller ne prend en compte que ses utilisateurs, les chiffres ne sont pas très révélateurs de la situation. Un autre rapport prenant en compte la totalité des utilisateurs révèle que rien qu’aux États-Unis, 28,5 milliards de spams vocaux ont été dénombrés au cours des huit premiers mois de cette année, un chiffre qui dépasse largement ceux de Truecaller et qui semble plus proche de la réalité.

Send this to a friend