Des pansements électrisés divisent par cinq le temps de cicatrisation
Science

Des pansements électrisés divisent par cinq le temps de cicatrisation

Dans une société qui a toujours besoin de plus de rapidité, les nouveaux pansements électrisés et autonomes en énergie devraient rapidement trouver leur place.

Les évolutions technologiques n’ont jamais été aussi rapides. Le domaine de la santé en profite particulièrement. Récemment, nous apprenions que des chercheurs créaient de nouveaux implants cérébraux à base d’hydrogel. Aujourd’hui, on sait que des pansements électrisés pourraient réduire le temps de cicatrisation de la peau. Cela fait déjà plusieurs années que les chercheurs savent que la stimulation électrique est capable de favoriser la cicatrisation des plaies. D’ailleurs, à ce jour, il s’agit d’un phénomène qui reste totalement inexpliqué. Cependant, il s’agit d’une petite révolution dans le monde de la santé.

Ces bandages sont auto-alimentés et devraient permettre d’accélérer par cinq le temps de cicatrisation de la peau. Ils sont constitués d’électrodes qui transmettent l’électricité au contact de la peau. N’ayez pas peur, ces pansements ne seront pas plus douloureux que ceux que vous mettez déjà aujourd’hui. L’intensité électrique délivrée est tellement faible que vous ne la sentirez probablement pas. C’es grâce à ce processus que la plaie activerait les fibroblastes de la peau, des cellules impliquées dans l’élasticité et la régénération cutanée. Avec les impulsions électriques, ces cellules s’aligneraient plus rapidement, favorisant la cicatrisation de la peau.

D’après les premiers tests réalisés, les résultats sont bluffants. Actuellement, les chercheurs ont concentré leurs essais sur des rongeurs. Si on calcule la moyenne du temps de cicatrisation de ces petits animaux, on arrive environ à deux semaines. Grâce à ce nouveau processus, le temps de cicatrisation est passé à trois jours. Ces nouveaux pansements auraient donc la capacité de diviser par cinq le temps de cicatrisation. Prochaine étape : ce sont des porcs qui testeront ces pansements du futur. Ensuite viendront les tests humains.

Ce n’est pas tout; cette technologie est intéressante également parce qu’elle utilise des composants simples et accessibles. Nous pouvons donc imaginer que sa commercialisation sera rapidement possible, une fois tous les essais réalisés.

Send this to a friend