Ces visages n'existent pas, ils ont été créés par une intelligence artificielle
Intelligence Artificielle

Ces visages n’existent pas, ils ont été créés par une intelligence artificielle

Nvidia a créé une IA capable de créer des visages artificiels, à partir de celui de vraies personnes.

Une équipe de chercheurs travaillant chez Nvidia a élaboré un programme capable de créer des visages qui n’existent pas. Pour cela, il s’inspire de plusieurs personnes réelles, pour ensuite créer un portrait très réaliste, mais artificiel.

Les chercheurs ont publié leurs travaux sur Arvix et détaillent la façon dont ils ont construit leur système. En mélangeant les images de portraits, leur IA a été en mesure d’en générer un nouveau. Les caractéristiques des visages créés sont assez impressionnantes car ils sont renseignés en amont comme importants. Dans un précédent travail, les chercheurs généraient deux portraits différents, mais avec un rendu loin d’être naturel. Tantôt les oreilles disparaissaient, tantôt la couleur du vêtement changeait.

La technique employée est la même que pour la duplication d’un style créatif. Lorsque vous utilisez un logiciel ou une application pour transformer votre photo en une peinture de Van Gogh ou Monet, c’est la même approche qui est utilisée. À l’image de l’oeuvre Edmond de Belamy créé par une IA. Néanmoins, ici, ce ne sont pas les couleurs ou les traits de pinceaux qui ont été adaptés. L’IA a repris les éléments importants des portraits qui lui ont été présentés. D’abord la construction de la photo avec l’angle du visage, le sens du regard, etc. Ensuite, et surtout, les caractères physiques des personnes : couleur de la peau, grains de beauté, nez, oreilles, joues, etc. Enfin, le programme créé par les chercheurs de Nvidia a associé des lots de caractéristiques dans le but de créer plusieurs variantes.

Au final, aucun des visages générés n’existe. Cependant, il y a de fortes chances qu’ils ressemblent à quelqu’un existant, ou ayant existé. Ce serait du pur hasard. Maintenant, imaginons qu’une personne sur Tinder, ou sur Instagram ait un de ces visages en photo de profil. Impossible de faire la distinction avec une vraie personne. Associé à d’autres outils permettant de créer des deep fakes, la supercherie serait très élaborée, et ses effets conséquents.

Dans une époque de fake news et de campagne d’influence lors de mouvements sociaux, des organes pourraient créer des profils à tour de bras. Ils simuleraient de vraies personnes, avec leurs opinions bien tranchées, et personne ne pourrait dire qu’il s’agit d’un robot derrière. C’est une des utilisations malhonnêtes possibles. D’autres, plus intéressantes, permettraient d’entrainer des systèmes de reconnaissance faciale.

Nvidia est une société surprenante. Elle démontre, travaux après travaux, qu’elle est pionnière dans l’utilisation de l’intelligence artificielle dans un cadre visuel. Récemment, elle avait présenté un programme capable de simuler un monde virtuel directement à partir d’images réelles. Sur le domaine de la santé, une équipe de chercheurs a créé des IRM de synthèse afin de fournir plus d’éléments pour améliorer les IA. D’autres travaux sur les GANs permettent de générer des images là où il n’y en a pas. Par exemple, pour réparer une photo, ou simplement pour ajouter une image entre deux autres images et créer un slow motion.

Send this to a friend