Cybersécurité

SplashData dévoile la liste des 100 pires mots de passe de 2018

Une liste qui montre que malgré la médiatisation d'affaires concernant des vols de données, les internautes ont encore des difficultés avec leur sécurité en ligne.

La sécurité sur le web est essentielle. La vie privée, la sécurité et la confidentialité de nos données ont fait l’objet de différents scandales cette année comme par exemple Cambridge Analytica ou encore le piratage de données des clients des hôtels Marriott.
Alors que les mots de passe pourraient disparaître au profit de la reconnaissance faciale ou de capteurs d’empreintes avec le nouveau standard d’authentification WebAuthn, SplashData vient de dévoiler la liste des pires mots de passe de l’année 2018.

Sans surprise le numéro est pour la cinquième année consécutive « 123456 ». À la seconde position on retrouve « password ». Dans la suite de la liste on découvre d’autres mots ou suite de chiffres assez étonnants comme « 1992 », « william », « ferrari », « 121212 » ou encore « starwars ».
Plus surprenant cette année le mot « donald » (en référence au président des États-Unis) entre dans le classement et à la 23ème position.
Pour réaliser cette liste, l’entreprise qui édite un logiciel de gestion de mots de passe a analysé des millions de mots de passe ayant fuité sur Internet.

Ainsi, malgré les scandales et les mises en garde, il semblerait que les internautes ne se rendent pas compte des dangers du web. Le PDG de l’entreprise explique « les gens continuent de se mettre en danger, malgré les nouvelles fréquentes de piratages très médiatisés. […] les gens font exactement ce qu’ils ne sont pas censés faire comme utiliser leurs propres noms ou des noms de célébrités. »

On peut ainsi penser qu’une véritable éducation autour du web est à proposer au plus grand nombre afin d’éviter que les personnes se retrouvent dans des situations délicates. Récemment, un chasseur de bugs a révélé que l’entreprise Microsoft est passée à côté d’un hack important. Il a ainsi repéré la faille et a pris le contrôle d’un sous-domaine lui permettant d’avoir accès à de nombreuses données de Microsoft Office.
Alors que les entreprises sont nombreuses à combattre les hackers, dans une situation comme celle-ci les entreprises devraient travailler main dans la main avec ces derniers. Si vous avez besoin d’outil pour gérer vos mots de passe afin d’éviter d’utiliser le même sur toutes les plateformes, découvrez notre avis sur l’outil Dashlane.

Send this to a friend