Réseaux Sociaux Technologie

Facebook dépose un brevet pour vous suivre et deviner où vous allez

Facebook, confidentialité et vie privée, sont des mots qui ne vont pas vraiment ensemble. Suite au scandale Cambridge Analytica, l'image de Facebook quant à la collecte d'information a pris un coup. Alors que l'année a été difficile, on pourrait penser que l'entreprise puisse encore rassurer ses utilisateurs. La société vient de déposer plusieurs brevets qui permettrait à Facebook de suivre vos déplacements, réaliser des prédictions sur vos déplacements futurs et cela dans le but de pousser des publicités encore plus ciblées.

2018 aura été une année compliquée pour Facebook. Le scandale Cambridge Analytica, un piratage ayant eu pour conséquences un accès par les hackers à plus de 50 millions de comptes, la vie privée des utilisateurs a été en péril plus d’une fois et ces derniers ont pris conscience de l’importance de leurs données. Mais malgré cela, il semblerait que Facebook souhaite aller plus loin comme l’explique BuzzFeedNews, qui a découvert plusieurs dépôts de brevets avec lesquels le réseau social compte réaliser des prédictions sur nos déplacements. 

Cela est rendu possible grâce à « vos données de localisation précédemment enregistrées. » La technologie s’appuiera donc sur votre position, mais également celle d’autres personnes, ayant un profil similaire pour réaliser ses prédictions. On apprend que Facebook a déposé un autre brevet, pour « exploiter la puissance des signaux WiFi, Bluetooth et NFC. » Facebook collecte vos données de localisation afin de « fournir des expériences pertinentes et personnalisées », mais en vérité c’est une collecte qui a pour simple but de vous pousser la publicité adéquate au bon moment. 

Pour vous donner un exemple concret, vous allez souvent à la salle de sport après le travail et avez pour habitude d’aller faire vos courses, dans le supermarché d’à côté par la suite. La technologie déterminera votre position actuelle et si elle voit que vous êtes à la salle, elle calculera la probabilité que vous alliez au supermarché ensuite. Si elle détermine que vous allez bien au supermarché et que par exemple la connexion y est faible, votre fil d’actualité pour être pré-charger.

Du côté de Facebook, un porte-parole de l’entreprise a simplement déclaré « nous recherchons souvent des brevets pour une technologie que nous n’implémentons jamais et les demandes de brevet – comme celle-ci – ne doivent pas être considérées comme une indication des projets futurs. » Quoi qu’il en soit, simple test ou technologie qui verra le jour dans les prochaines années, cette annonce souligne bien à quel point les géants de la tech souhaitent collecter et utiliser nos données, dans le but final de diffuser de la publicité et montrer l’intérêt de leur plateforme aux annonceurs. On ne le dira jamais assez, si c’est gratuit, c’est vous le produit.

Send this to a friend