Facebook reçoit une amende de 10 millions d'euros par le régulateur italien
Réseaux Sociaux

Facebook reçoit une amende de 10 millions d’euros par le régulateur italien

Comme si l'histoire se répétait sans cesse.

Le motif retenu ? Facebook aurait induit ses utilisateurs en erreur. La société américaine a reçu l’ordre de présenter ses excuses directement sur Facebook.com auprès de tous les utilisateurs concernés, et de payer une amende de 10 millions d’euros aux autorités italiennes. D’après TheGuardian, Facebook aurait trompé ses utilisateurs à propos de l’utilisation de leurs données. Comme si l’histoire se répétait sans cesse. Vous aussi, vous avez l’impression d’entendre ce genre d’histoire tous les mois ? Cambridge Analytica, le partage de données avec des entreprises comme Amazon, Apple, Spotify, UPS et beaucoup d’autres. Bref, le business model de Facebook n’est plus un secret pour personne.

Ce n’est pas la première amende que reçoit Facebook à propos de l’abus des données de ses utilisateurs. Récemment, l’ICO (Information Commissioner’s Office), chargée d’assurer la protection des données des citoyens du Royaume-Uni infligeait une amende de 500 000 livres à Facebook… ce qu’il gagne en 360 secondes. Si on en revient aux faits reprochés par l’Italie : le régulateur italien a constaté que Facebook avait enfreint les articles 21, 22, 24 et 25 du code de la consommation du pays. Sans détailler chaque article, Facebook a été en partie condamné pour la configuration par défaut de certains de ses services, qui selon les termes du régulateur, « prépare la transmission des données des utilisateurs vers des sites Web/applications individuelles sans le consentement explicite des utilisateurs ».

Facebook a tenu à répondre : « nous sommes en train d’examiner la décision de l’administration et nous espérons pouvoir travailler avec eux pour résoudre les problèmes occasionnés. Cette année, nous avons clarifié nos conditions et politiques pour aider les utilisateurs à comprendre comment nous utilisons leurs données et comment fonctionne notre entreprise. Nous avons également rendu nos paramètres de confidentialité plus faciles à utiliser, et nous continuons à les améliorer. Il ne fait plus aucun doute que, désormais, vous contrôlez vos informations personnelles sur Facebook ». A priori, ce n’est pas l’avis de l’Irlande; une enquête pour atteinte à la protection des données concernant 50 millions de comptes pourrait donner lieu à une amende de 1,6 milliard de dollars.

Send this to a friend