Technologie

Apple avait raison : la 5G n’arrivera sûrement pas en 2019

Pourtant, Samsung, Huawei et Xiaomi se lancent dans une course effrénée.

Il est temps de faire le deuil d’une potentielle arrivée de la 5G pour l’année prochaine. Cette semaine est marquée par un engouement pour le futur de la connectivité Internet mobile. Même si Samsung et Verizon ont annoncé une série de lancements pour le début de l’année prochaine, Apple reste sur sa position en parlant d’un lancement officiel pour 2020. Le géant américain est plus prudent que ses concurrents et avait déjà prévenu qu’à ce sujet, il ne se précipiterait pas. Comme le rapporte le média TheVerge, ce n’est pas que la 5G n’est pas prometteuse, mais Samsung met en avant ses résultats de laboratoire. Personne ne se promène encore avec de vrais appareils 5G, par conséquent il est impossible d’avoir des résultats dans des conditions réelles et donc le reflet de nos futures expériences.

Tout porte à croire qu’Apple a raison : aucun d’entre nous ne devrait pouvoir profiter de la 5G au cours de la prochaine année. Et pourtant, Samsung a publié hier un communiqué de presse indiquant qu’il a atteint un débit de 1,7 Gbps avec une combinaison du spectre Verizon et du modem Snapdragon X50 5G de Qualcomm. En comparaison, le réseau LTE 4G offre des connexions d’environ 50 Mbps. La 5G a des points négatifs : cette technologie utilise des ondes radio dans la gamme de fréquences des ondes millimétriques, qui a été baptisée mmWave. Verizon a 28GHz. Le gros problème avec ces transmissions à haute fréquence est qu’elles ont beaucoup de mal à pénétrer à travers les murs ou d’autres obstacles physiques.

Concrètement, même si la 5G était disponible en 2019, les premiers appareils qui auront la possibilité de fonctionner en 5G passeront beaucoup de temps sur les réseaux LTE 4G car c’est la technologie la plus compatible et la plus disponible à ce jour. Nous pourrions comparer les problèmes que rencontre la 5G à ceux qu’a rencontré la 4G en 2011 : les nouveaux réseaux de l’époque avaient, au début, une couverture géographique minuscule. Dans la course au premier, Samsung, Huawei et Xiaomi ont chacun signalé leur intention d’offrir un téléphone 5G en 2019, tandis que OnePlus est même allé jusqu’à promettre qu’il aura le premier téléphone 5G en Europe.

Send this to a friend