Application Réseaux Sociaux

Facebook lance les stories dans les groupe à l’échelle mondiale

Testées depuis plusieurs mois, les stories font officiellement leur apparition dans les groupes Facebook. Le concept reste le même, au détail que les administrateurs et les modérateurs des groupes auront un travail supplémentaire à faire. Ils pourront valider ou non les stories, bloquer des utilisateurs et même se garder le droit d'être les seuls à pouvoir poster. Une nouveauté qui n'a rien d'exceptionnel, mais qui souligne la passion de Zuckerberg pour les stories.

Les stories ne sont plus à présenter. Ce format lancé par Snapchat, puis copier par Instagram, Facebook, WhatsApp et récemment YouTube est partout. Alors que Facebook a annoncé en mai dernier qu’il y avait plus de 150 millions de vues au quotidien, l’entreprise annonce le lancement mondial des stories aux groupes, comme le rapporte The Verge.

Disponible à un nombre restreint d’utilisateur depuis un an, aujourd’hui tous les membres des groupes pourront contribuer à des stories collaboratives. Ces dernières apparaissent en haut de la page d’un groupe. Pour ajouter une story sur une page, il suffit de cliquer sur « créer une story » et ensuite choisir une photo ou une vidéo parmi vos images ou alors prendre une photo directement. Il est ensuite possible d’ajouter du texte, des effets, de dessiner ou encore d’insérer un sondage sur la story, pour susciter les réactions des autres. Ce paramètre a d’ailleurs été lancé début juin par Facebook. Les stories apparaîtront durant 24 heures, avant d’être supprimées. Les utilisateurs auront également la possibilité de partager cette story sur leur compte ou dans Messenger.

De plus, Facebook annonce le lancement de réactions à ces stories, ce qui permettra aux utilisateurs de réagir aux photos et vidéos postées par les autres membres.
L’ajout des stories aux groupes peut cependant poser problème. En effet alors que sur les groupes, il y a de nombreuses personnes qui modèrent les messages de chacun, l’ajout des stories entraînera davantage de travail. Les admins d’un groupe pourraient alors faire le choix, de bloquer certains membres ou alors d’autoriser uniquement les administrateurs à poster en story.
Facebook ne cesse d’inciter les interactions sur sa plateforme et notamment dans les groupes, avec notamment la fonctionnalité de mentoring, en test depuis quelques mois.

Send this to a friend