Science

Des chercheurs créent de nouveaux implants cérébraux à base d’hydrogel

De nombreux tests doivent encore être effectués avant d'imaginer son développement.

Avant de démarrer, connaissez-vous les hydrogels ? Il s’agit de réseaux polymères physico-chimiques capables de retenir de grandes quantités de liquide dans des conditions aqueuses sans perdre leur stabilité dimensionnelle. Autrement dit, ils sont utiles dans de très nombreuses utilisations modernes, on peut les retrouver dans de nombreuses applications, en combinaison avec d’autres composants.

Comme le précise le site Phys.org, ils acquièrent des propriétés spécifiques telles que la conductivité électrique. Une équipe de chercheurs a créé un hydrogel pour une utilisation dans des interfaces neuronales. Kizkitza Gonzalez-Munduate, membre de l’équipe explique que « l’un de nos axes de recherche porte sur l’amidon, que nous considérons comme ayant des propriétés biologiques, physiques et chimiques adaptées à la production d’hydrogels« . D’ailleurs, il y a quelques jours, des chercheurs créaient un hydrogel qui pourrait révolutionner la chirurgie

Un membre de l’équipe de chercheurs précise que « comme les électrodes des interfaces neurales en platine ou en or sont rigides, elles ont besoin d’un revêtement de polymère conducteur pour se rapprocher de la flexibilité du tissu neural. Cependant, il faut des dispositifs plus petits qui offrent de meilleures propriétés mécaniques, électriques et biologiques« . Les hydrogels répondent très bien à ces exigences.

Pour doter l’hydrogel d’une conductivité électrique, ils ont utilisé du graphène. Ce matériau fournit des propriétés électriques très adaptées à l’hydrogel. Il y a aussi un petit inconvénient : le graphène n’est pas facile à stabiliser dans l’eau. Des extraits de salvia permettent de surmonter cet obstacle et de rendre le graphène stable en milieu aqueux. L’équipe de recherche précise qu’il reste beaucoup de chemin à parcourir avant que ces nouveaux implants cérébraux puissent être utilisés chez les patients. Il s’agit d’une recherche initiale axée sur l’aspect technique du matériau. Maintenant, les différents tests devront être surmontés et de nouveaux devront être imaginés pour mieux appréhender cette technologie.

Send this to a friend