Technologie

Amazon teste secrètement une nouvelle technologie sans fil

Étant donné le nombre de technologies américaines ayant été piratées ces derniers temps, ce n’est peut-être pas si étonnant.

Il y a peu, la société Chrome Enterprises s’est vu remettre une autorisation par la commission fédérale des communications pour un test grand ampleur de la technologie CBRS en Californie. Derrière cette entreprise se cachait Amazon, nous relate Spectrum dans un article publié lundi dernier.

Une vraie volonté de rester dans l’anonymat

Bien que nous vous relayons aujourd’hui ces informations, il a été relativement difficile de les trouver. La demande émise par Chrome Enterprises pour effectuer le test doit officiellement avoir lieu au sein d’une université, d’un SPA, et d’une usine de plasturgie. Seulement, cette demande autorise des tests dans un rayon de deux kilomètres au total. Hors, dans le rayon de ces trois lieux chacun présents dans une ville différente, seuls d’importants bâtiments d’Amazon sont présents. Également, Chrome Enterprises est une entreprise officiellement localisée en Georgie. Elle ne disposerait que d’un compte Yahoo gratuit et d’un numéro sans répondeur. Enfin, l’avocat ayant soumis la demande de permis est un homme déjà habitué à rédiger des demandes de permis pour Amazon. Il est donc plus à même de protéger les secrets de son client.

Amazon se met à la même échelle que les leaders de la télécommunication

Amazon veut tester le Citizens Broadband Radio Service (CBRS), une nouvelle technologie qui permettrait des échanges sans fil ultra rapides et plus sûrs ainsi qu’un internet des objets plus performant sur des fréquences radios partagées. Le CBRS permet également de diffuser à une fréquence entre 3 et 5 gigahertz, ce qui était jusque-là réservé aux militaires en ce qui concerne les USA. Avec ce nouveau test, si il est couronné de succès, Amazon se mettra sur la même échelle que Comcast et Verizon, qui sont parmi les plus grands noms des entreprises américaines de télécommunication.

L’expérience se déroulera dans deux bâtiments de la fameuse division de recherche « Lab126 » d’Amazon, ainsi que dans un de ses plus grands centres de traitement des commandes. Le test permettra d’évaluer les échanges de données entre 150 routeurs et 300 appareils mobiles doté de la technologie CRBS. Ce sera la plus grande simulation connue à ce jour.

Un investissement juteux pour Amazon

Les expériences d’Amazon pourraient lui rendre triplement service. Entre le développement massif de ses enceintes connectées, l’émergence de son service de streaming, ou encore le développement des drones de livraison, l’entreprise américaine saura rentabiliser de bien des manières une technologie sans fil de très haute qualité !

Send this to a friend