Technologie

N26 compte plus de 2 millions d’utilisateurs

L'avenir des banques se trouve-t-il dans le digital ?

N26 semble être la banque ultra-connectée à la mode. D’après son fondateur, Valentin Stalf, N26 enregistre plus de 1,5 milliard d’euros de transactions chaque mois dont 1 milliard d’euros de dépôts. Nous avons également appris le lancement récent de la société au Royaume-Uni. Il discutait récemment sur la scène de Disrupt Berlin avec Ricky Knox, le PDG de Tandem. Ils ont échangé à propos de leurs croissances respectives et des défis des fintechs, ces banques qui prennent le relai des opérateurs classiques en se contentant sur les outils numériques et sur les nouveaux usages des jeunes générations. Comme le précise le média TechCrunch, N26 a déclaré avoir considérablement accéléré son développement. D’après son fondateur, elle possède désormais 2 millions d’utilisateurs, contre 1,5 millions en octobre dernier.

Parmi leurs différentes réflexions, nous retenons certains échanges pertinents. D’après le fondateur de Tandem, « ce qui a tendance à se produire, en particulier chez les premiers utilisateurs, c’est qu’ils tenteront d’ouvrir un compte bancaire auprès de plusieurs banques, notamment pour vérifier et pour pouvoir choisir la banque qui leur convient le mieux. Ils cherchent à obtenir le meilleur produit. Avec le temps, ils choisiront un seul cheval. En fonction de la fonctionnalité qu’ils préfèrent ou du service qu’ils reçoivent, ils finiront par s’installer et choisir définitivement le service qui correspond le plus à leurs attentes ».

D’après le fondateur de Tandem, les nouveaux clients adeptes des fintechs auront une meilleure expérience si la banque est prête à pratiquer des prix bas, voire ne pas faire payer ses services. A contrario, Stalf, fondateur de N26 pense que si la banque propose un produit cohérent et en adéquation avec les attentes des utilisateurs, il peut se vendre et même se vendre à un bon prix. L’offre doit être transparente et offrir un bon rapport qualité-prix aux consommateurs. Il ajoute ceci : « nous sommes prêts à devenir une banque mondiale, et je pense que nous prenons ce chemin. Nous voulons construire une communauté de 50 à 100 millions d’utilisateurs dans les deux prochaines années. ».

Send this to a friend