Transports

Le Royaume-Uni verra des bus et taxis autonomes circuler dans ses rues dès 2021

Nombreuses sont les entreprises américaines et chinoises qui développent différents types de véhicules autonomes. Le Royaume-Uni qui ne souhaite pas être en retard dans l'avancement de cette technologie vient d'annoncer que des bus et taxis autonomes circuleront d'ici 2021 sur les routes !

Les véhicules autonomes sont partout. Waymo devrait lancer le premier service payant de voitures autonomes dès décembre et la grande distribution s’y intéresse également avec le récent partenariat entre Walmart et Ford par exemple. En France, les trains autonomes devraient être sur les rails d’ici 5 ans comme l’a expliqué le PDG de la SNCF il y a quelques semaines. Le dernier pays à se lancer dans l’aventure des véhicules autonomes est le Royaume-Uni, avec un plan de transport en commun autonome, qui devrait être opérationnel d’ici 2021 comme le rapporte The Guardian.

Ce dernier représentera un investissement de 25 millions de livres. Ainsi, les premiers bus autonomes seront sur les routes écossaises d’ici l’année prochaine, transporteront 42 personnes et reliront la région de Fife et Edimbourg. Bien entendu, durant les tests  un conducteur restera présent dans le véhicule afin de reprendre rapidement la main en cas de problèmes. Le secrétaire d’État aux transports écossais a déclaré « cet essai collaboratif qui utilise l’un des moyens de transport les plus emblématiques du pays, montre que l’Écosse est très ouverte aux affaires dans ce secteur innovant. »
Par la suite, des taxis autonomes seront mis en place dans différents quartiers de Londres grâce à l’entreprise privée de taxis Addison Lee. Aujourd’hui, l’entreprise travaille en collaboration avec logiciel spécialisé dans la conduite autonome afin de cartographier les routes. Jaguar Land Rover, fera également partie du projet avec des tests de voitures sans conducteur, afin de développer un « service de mobilité haut de gamme. »
Avec ces taxis autonomes, « la mobilité, la qualité de l’air et la sécurité routière à Londres » seront améliorées.

Avec ces nouveautés, le Royaume-Uni suit la tendance et semble également vouloir concurrencer Uber déjà avancé dans la course aux véhicules autonomes, malgré les différents contre-temps rencontrés.

Send this to a friend