Insights

Avis d’expert : Jérémie Politi, fondateur de Smart Web Group, expert en SEO

Soyez sûr de faire de Google et autres moteurs de recherches votre ami avec notre interview de Jérémie Politi, international de la SEO !

Il y’a quelques temps, nous avons longuement interviewé Jéremie Politi, fondateur et consultant en SEO chez Smart Web Group. Cette entrevue avec un expert du référencement nous a permis de construire un article qui devrait vous aider à améliorer vos stratégies de SEO à l’avenir, et également vous permettre d’anticiper un peu plus facilement les changements à venir.

1. Bonjour Jérémie, avant toute chose, je vais vous laisser le soin de vous présenter à nos lecteurs …

Bonjour à tous ! Je m’appelle Jérémie Politi, j’ai 30 ans et je travaille dans le SEO, ce qu’on appelle également le référencement naturel. Je me suis intéressé très tôt à cette technique, dès mes premières années d’études, ce qui m’a d’ailleurs permis de financer ma scolarité. Par la suite, j’ai travaillé pour une agence web (entreprise spécialisée dans le référencement et la création des sites) pendant 5 ans, puis j’ai ouvert mon entreprise. Je travaille aujourd’hui en relation étroite avec un nombre important de PME ainsi que plusieurs grands groupes en tant que consultant SEO.

Jeremie Politi

2. Vous avez une très longue expérience du SEO, qu’est-ce qui a déclenché votre intérêt pour cette discipline ?

Ce qui m’a poussé à m’intéresser au SEO, c’est son adéquation avec mon profil.
Pour pratiquer le référencement, il faut une double compétence. C’est-à-dire être à l’aise avec la littérature, ce qui a toujours été mon cas. J’adore lire et écrire. Ensuite, il faut posséder une appétence pour les procédés techniques, le web, et la culture geek. Ce sont les bases essentielles pour être bon en SEO.

3. Le SEO est en constante évolution, lorsque vous avez commencé, les informations sur cette pratique devaient être moindres. Quels contenus conseilleriez-vous aujourd’hui à un professionnel ou un élève désireux de se former sur l’optimisation pour les moteurs de recherche ?

Pour apprendre le SEO, il n’y a pas meilleur professeur que soi-même ! La meilleure façon de progresser, c’est de construire des sites, et d’y tester beaucoup de choses en termes de référencement pour voir ce qui fonctionne le mieux. Ensuite, on reprend ce qui a marché et on l’applique sur le site du client. Il n’existe pas une méthodologie unique de référencement, c’est pour ça que chaque spécialiste du SEO a sa propre technique.

4. Votre entreprise, Smart Web Group, est connue aussi bien sur les marchés internationaux que régionaux. Quelle importance occupe le référencement local aujourd’hui dans les stratégies des marques ?

Le référencement local permet aux artisans et aux PME de s’affirmer dans leur zone de chalandise. Grâce à cette pratique, ils peuvent ressortir dans les résultats de recherche d’une zone ciblée, voir d’une région. Aussi, un bon référencement leur permet d’être visible sur Google Maps.

5. Comment s’organise votre travail de conseiller en SEO ?

Le matin, je réponds à mes mails et j’analyse le positionnement de mes clients. Puis, je prépare un plan d’action mensuel pour chacun d’entre-eux. Cela me permet de leur proposer à tous un suivi très personnalisé. Ensuite, je consacre mon après-midi aux rencontres clients, afin de m’assurer du bon déroulement de leurs projets. Cela me permet également d’apporter des explications en temps réel à ceux qui le souhaitent.

6. Y’a-t-il des outils qui vous sont indispensables dans ces démarches ?

Oui, tout d’abord, pour suivre le positionnement d’un client, je me sers essentiellement de Myposeo et Ranks. Ensuite, pour mesurer les bas fixes, j’ai recours à Majestic et AHS. J’analyse la fréquentation des sites web avec SEMrush et Wanks Power, et enfin, j’étudie le crawl à l’aide de screaming frog ou greeni. Ce sont des logiciels payants, mais très qualitatifs et complémentaires.

7. Pourriez-vous nous dire ce qui caractérise, selon vous, un SEO réussi ?

Un SEO réussi, pour moi, c’est lorsque les propriétaires d’un site constatent une hausse du trafic et surtout, des ventes après mon passage. Jusqu’à présent, ça a toujours été le cas, mes clients identifient systématiquement un ROI à leurs dépenses en SEO.

8. À l’inverse, y’a-t-il un point faible récurrent dans le SEO des entreprises que vous pourriez partager avec nous ?

Oui, le manque de backlinks, c’est-à-dire de liens pointant vers leur site. Ce sont des éléments essentiels pour être bien valorisé par les moteurs de recherche. La gestion de ces derniers est par ailleurs mon domaine de prédilection.

9. Avec la place grandissante du référencement payant sur Google, va t’il rester possible de s’assurer un bon positionnement via le référencement naturel selon vous ?

Le référencement naturel (par le SEO), et le référencement payant (qui consiste à donner de l’argent pour être bien positionné) sont complémentaires. Malgré une présence accrue des sites ayant payés dans les résultats de recherche, le référencement naturel aura toujours une utilité.

10. Y’a-t-il des technos qui sont en train de changer ? De façon générale, y’a-t-il des éléments du SEO en fluctuation, qu’il conviendra de prendre en compte dans les référencements de demain ?

Il va falloir accorder de plus en plus d’importance à l’expérience utilisateur. L’intelligence artificielle s’occupant du classement des résultats de recherche. Google identifie avec une précision croissante les sites à l’ergonomie performante, et les met en avant. Pour avoir un site considéré comme agréable pour l’utilisateur, il faudra que les informations soient faciles à trouver pour les internautes. Enfin, la rapidité, la sécurité, et la structuration de votre site auront également une importance considérable.

11. On assiste à un forte développement des recherches vocales. Les assistants vocaux vont ils influer la façon de concevoir le SEO ?

Bien sûr. Les assistants vocaux vont avoir un impact important sur la façon de penser son SEO dans le futur. Le trafic par requêtes vocales va continuer d’augmenter, et dès lors, il sera nécessaire de mettre le plus de questions possibles dans son contenu SEO. De cette manière, les sites auront beaucoup plus de chances d’être retrouvés sur ces même questions. Aussi, il sera aussi important pour les sites d’être responsive au maximum (adaptés à tous types de support : tablettes, smartphones, pc…).

12. Avez-vous une spécialité ?

Oui, je suis spécialisé en netlinking. Il s’agit de la façon d’agencer les backlinks dont nous parlions plus tôt, de sorte à en retirer un positionnement favorable sur les moteurs de recherche. Je suis également capable de référencer des sites web dans plusieurs langues, c’est ce qui me permet de travailler avec des interlocuteurs internationaux, et parfois, de développer des projets en cimérien ( accessibles dans diverses langues).

Très bien, merci à vous d’avoir pris le temps de répondre à toutes ces questions, cela sera assurément utile à tous nos lecteurs !

Send this to a friend