L’ISS (International Spatial Station) a fêté ses 20 ans le 20 novembre dernier. TheVerge nous rapporte que l’astronaute Alexander Gerst, actuellement en résidence dans l’espace, a découvert un trésor de disquettes cachées dans l’un des casiers à bord. Cette fois-ci, il n’est pas question de sabotage. Pas comme les dernières nouvelles qui nous provenaient de l’ISS. En effet, ce qui n’était qu’une théorie il y a quelques mois s’est confirmée. Il y a bien un trou qui est la conséquence d’un sabotage, ce qui pourrait causer du tord aux futurs projets spatiaux. Cependant, aujourd’hui, les nouvelles sont plus joyeuses, des disquettes mythiques ont été découvertes.

Pour mieux comprendre ce qu’il se passe au-dessus de nos têtes depuis 1998, Thomas Pesquet a publié cette petite vidéo qui devrait vous permettre de visualiser comment l’ISS s’est assemblée dans l’espace. Il précise d’ailleurs cela : “c’est incroyable qu’on ait réussi à rendre la science-fiction bien réelle, en coopération pacifique entre les états. Chaque jour, on prépare le futur à bord de ce vaisseau spatial, bijou de technologie et preuve que l’être humain peut faire de grandes choses, avec des valeurs positives.

L’été prochain, la Station Spatiale Internationale pourrait organiser un vide-grenier. Effectivement, Gerst, un astronaute actuellement présent dans l’ISS a tweeté une photo d’une découverte technologique très intéressante : la présence de disquettes sur la station spatiale. Elle ses trouvaient dans un casier qui n’a pas dû être ouvert depuis longtemps. Vous souvenez-vous la dernière fois que vous avez utilisé des disquettes ? Ça remonte un petit peu de notre côté…

Ce n’est pas tout, il a aussi découvert des disques intitulés “Crew Personal Support Data Disk”. Il semblerait que les candidats les plus probables à qui auraient pu appartenir ces objets de haute technologie soient les anciens astronautes William Shepherd et Sergei Krikalev. Ils faisaient partie de l’équipage de la Station Spatiale Internationale dans les années 2000 lors de la toute première mission habitée de l’ISS, Expedition 1. Un petit nettoyage de printemps semble s’imposer là-haut.