Intelligence Artificielle Tribunes

L’IA est à l’origine de nouveaux modèles de soins

Par Jean-Marc Torre, Principal Sales Engineer Southern Europe & Africa Healthcare at Nuance Communications

L’intelligence artificielle, c’est une succession d’algorithmes, capables de traiter une quantité infinie de données, en un temps très court, tout en apprenant de ces données, quelles que soient leur provenance, pour proposer des résultats qui se rapprochent de l’intelligence humaine. Si l’on se pose quelques instants, on peut déjà imaginer les prouesses que cette intelligence artificielle peut faire, aux côtés des hommes pour documenter les diagnostics et confronter toutes les données. L’intelligence artificielle en complément du médecin permettrait ainsi de rassembler toutes les données disponibles pour établir un diagnostic, en moins de temps qu’il ne faut au médecin pour ouvrir un livre. Tous les appareils connectés et intelligents peuvent être dotés de la technologie et accompagner alors le professionnel de santé. Encore faut-il que la société soit prête pour cela.

L’intelligence artificielle rend ainsi possible l’interaction entre les individus et les dispositifs et outils intelligents qui ont la capacité d’anticiper les besoins et de partager les informations. Ils permettent de gagner du temps, d’améliorer l’expérience et la prise de décision. Nous ne nous en rendons pas compte mais nous sommes entourés de ces technologies au quotidien. Lorsque nous effectuons une recherche sur internet, des articles spécifiques nous sont proposés en fonction de nos intérêts. Dans le secteur de la santé, l’IA nous laisse espérer que les médecins pourront prodiguer des soins sur-mesure et de meilleure qualité à leurs patients.

Les voitures autonomes ou les maisons intelligentes entre autres sont des exemples qui démontrent ce que le machine learning couplé à l’intelligence artificielle (IA) est capable d’accomplir. Ces technologies repoussent les limites de l’innovation et suscitent des attentes un peu plus chaque jour. L’IA a encore beaucoup à offrir : grâce aux différentes applications et à l’avènement des appareils connectés et autres objets permettant de traquer les anomalies, elle responsabilise les patients afin qu’ils s’occupent plus activement de leur santé en sortant de l’hôpital et rapprochent les médecins encore plus de leurs patients, dans la mesure où ils pourront se focaliser sur l’aspect le plus humain de leur travail.

Selon un sondage effectué après le congrès HIMSS 2017, 34 % des personnes interrogées par Healthcare IT se renseignent sur l’IA tandis que 14 % envisagent de l’adopter.

Ce domaine évolue très vite et les entreprises ne cessent d’innover pour proposer des solutions qui révolutionneront les pratiques médicales actuelles. En travaillant dans la recherche, on peut ainsi être témoin des progrès quotidiens dans ce domaine. Ces innovations sont multiples et sont utiles plus qu’effrayantes. Non, l’intelligence artificielle ne remplacera pas les hommes, elle accompagnera les hommes, et avec des technologies se rapprochant le plus de leurs modes d’interactions naturelles pour toujours plus de fluidité dans les échanges.

Sur le marché américain, les médecins sont aujourd’hui assistés par des assistants virtuels comprenant le langage naturel. Cela change drastiquement le quotidien des médecins, mais aussi la qualité des soins. Les médecins n’ont plus besoin de taper les ordonnances, il leur suffit de parler à leurs assistants virtuels. Comprenant le langage naturel et utilisant la reconnaissance vocale, ces assistants sont capables de faire des suggestions aux médecins en se basant sur les informations fournies par ces derniers.

En plus de permettre aux praticiens d’interagir plus directement avec les patients, les assistants virtuels apportent une pensée critique et les aident dans leur pratique. La documentation médicale assistée par ordinateur (CAPD), alimentée par IA, jusqu’à présent complètement inconnue est aujourd’hui un outil recherché par les médecins visant à gagner du temps dans leurs journées chargées.

Il y a tout à parier que dans les deux prochaines années, l’IA suivra le même chemin que le cloud dans l’industrie médicale. Redoutée dans le passé par les administrateurs de santé, la technologie de cloud est désormais largement acceptée, car les solutions qui l’utilisent sont simples et faciles à déployer. En effet, elle offre des bénéfices clairs aux équipes informatiques et aux utilisateurs. Elle aide le personnel soignant à assurer la continuité des parcours de soins des patients, tout en respectant les strictes exigences de sécurité et de confidentialité des dossiers médicaux de ces derniers.

L’IA médicale doit encore relever des défis, et personne n’imagine que les machines remplaceront les médecins un jour. Un nouveau modèle se profile, où les patients seront plus activement concernés par leurs propres soins. Pour cela, les médecins ont besoin de savoir si les patients ont la volonté de se prendre au jeu, ils doivent également avoir plus de visibilité sur l’état de santé de ces derniers pour le promouvoir.

Les technologies d’IA, qui aident aujourd’hui les médecins dans leurs tâches difficiles ou répétitives, sont désormais prêtes à faire bien plus. Elles peuvent apporter un support de décision médicale encore plus important, au cabinet ou au domicile du patient, là où les informations doivent être acheminées pour compléter les soins.

Send this to a friend