Technologie Transports

Le portefeuille numérique de Tencent vient concurrencer AliPay dans le métro Hongkongais

Le géant des services mobiles Tencent vient concurrencer la filiale d'Alibaba, Alipay, dans le paiement par mobile.

Moins d’une semaine après l’annonce de la filiale de paiement d’Alibaba, Alipay, d’activer des codes QR pour le métro hongkongais d’ici 2020. Son concurrent WeChat Pay, de la multinationale chinoise Tencent, a annoncé ce mercredi le lancement d’un programme similaire pour 2021.

Ainsi à partir de la mi-2021, les voyageurs du métro de la ville d’Hong Kong, n’auront qu’à scanner leur code barre présent dans leur application de paiement, sur les bornes des tourniquets du métro pour y accéder.

Hong Kong est devenu le terrain de jeu favori des géants chinois du portefeuille électronique.  Avec un marché de 740 millions de personnes, la Chine et Hong Kong offrent également un potentiel de croissance mirobolant. L’adoption du paiement par mobile n’en étant encore qu’à ses débuts. Pour preuve, dans une enquête menée par le Hong Kong Productivity Council, seul 30 % des personnes interrogées déclaraient avoir déjà payé avec des appareils mobiles. Les cartes de crédit et les espèces étant encore la norme dans cette ville cosmopolite. Un constat étonnant, lorsque au même moment, plus de 92% des presque un milliard de chinois possédant un smartphone, déclarent avoir déjà effectué au moins une fois un achat sur leur smartphone, selon une enquête Ipsos.

Le marché qu’offre donc la ville d’Hong Kong est tout simplement extraordinaire au vu de sa densité urbaine, très encline à la modernité. Seul inconvénient, depuis de nombreuses années, les habitants de la région utilisent la carte à valeur stockée Octopus. Et ce pour payer leur trajet de métro comme leurs achats dans les supérettes. Le défi semble donc grand pour le géant Alipay et son concurrent Tencent.

Source. 

Send this to a friend