Réseaux Sociaux

LinkedIn se met aux stories, et teste l’idée sur les étudiants

LinkedIn poursuit sa politique de multiplication des services. Le premier test des stories avec les étudiants devrait rapidement nous donner un aperçu du potentiel de la fonctionnalité, ces derniers étant les plus à l'aise avec elle.

Dans un article publié mardi 20/11, le média TechCrunch a révélé que LinkedIn se prépare à lancer un concept de stories sur son réseau social de professionnels. Une mesure qui sera destinée aux étudiants américains dans un premier temps, dans le but de valoriser leur parcours universitaire.

Student Voices, un projet en partenariat avec les universités

Pour commencer son projet de stories, Linkedin va d’abord lancer le dispositif Student Voices (voix d’étudiants). Les étudiants pourront poster de courtes vidéos qui seront visibles sur la page LinkedIn de leur campus. Ces vidéos disparaitront au bout d’une semaine, mais elles perdureront pour toujours sur leur profil.

Student Voices exemple

Un projet visant à créer du lien et à permettre de mieux valoriser les expériences universitaires

La product manager Isha Patel a déclaré « Comme nous le savons, les étudiants aiment immortaliser des instants avec la vidéo, donc nous avons créé ce nouveau produit pour les aider à se connecter les uns aux autres et à partager leurs expériences sur le campus, de sorte à faciliter la création d’un sentiment d’appartenance ». Un des porte-paroles de Linkedin a déclaré que le projet visait particulièrement à ce que les étudiants partagent leurs expériences universitaires telles que les stages, les évènements, ou les projets scolaires. Cela permettrait aux jeunes se faisant remarquer positivement de construire un réseau pour préparer leur vie professionnelle, et surtout, de les aider à être mieux connus des employeurs. Comme le souligne le représentant de LinkedIn, cette idée devrait être efficace auprès de ces derniers car elle les aidera à mieux cerner le profil des étudiants. Il est difficile de donner un avis du point de vue américain, mais il est vrai qu’à ce sujet, les étudiants français ont parfois bien du mal à définir leurs compétences et leurs points forts lors des premières recherches d’emplois. Avoir sous la main leurs expériences passées, et les sensibiliser très tôt à présenter leurs actions pourrait donc bel et bien être bénéfique pour eux comme leurs futurs employeurs.

Linkedin devient de plus en plus social, mais est-ce vraiment une bonne idée ?

Bien que le projet en ce qui concerne les étudiants parait plutôt prometteur, les stories, il faut le rappeler, sont destinées à être accessibles par tous les utilisateurs à l’avenir. Sachant que LinkedIn a également dans l’idée de créer une fonctionnalité pour les évènements, et a récemment ajouté la possibilité d’ajouter des filtres et d’envoyer des GIFS, il est difficile de ne pas voir que l’ambiance qui y règne devient de moins en moins formelle. À terme, cela pourrait atténuer quelque peu le confort que l’on retrouve sur le réseau. Nous avons déjà le droit régulièrement à des publications assez peu intéressantes d’anciens collègues qui s’improvisent coach en développement personnel, et l’apparition des stories risque d’amplifier ce phénomène. Les Maxime Barbier et autres Gregory Logan pourraient bien se multiplier sur le réseau et nous faire manquer les informations essentielles. Néanmoins, force est de reconnaitre que les stories restent un coup de maitre de la part de LinkedIn. Qui dit stories dit plus d’engagement et surtout, arrivée imminente des publicités, ce qui entrainera une belle hausse des bénéfices du réseau social des professionnels.

Send this to a friend