Science Technologie Transports

Elon Musk a l’ambition d’accéder à d’autres systèmes solaires

Du moins si l’on en croit ses tweets, bien entendu.

Dans quelques tweets publiés ce lundi, Elon Musk a expliqué qu’il allait renommer la fusée Big Falcon Rocket, cette machine avec laquelle il compte développer les voyages spatiaux sans communes mesures. L’occasion pour lui d’affirmer ses ambitions.

Deux noms pour une fusée

La fusée s’est vu attribuer deux noms, pour les deux parties qui la compose. Le lanceur spatial, chargé de propulser la navette (là où se situent les pilotes) dans l’espace, va s’appeler « Super Heavy » ou super-lourd en français. La navette va quand à elle être appelée Starship, ce qui pourrait se traduire par vaisseau spatial. Un nom ambitieux, qui n’a pas tardé à entrainer des réactions des internautes.

Un évènement majeur de l’histoire de l’humanité annoncé sur Twitter ?

Un internaute a fait remarquer à Elon Musk qu’un vaisseau spatial se devait de visiter d’autres systèmes solaires, car sinon, ce n’était pas un vaisseau spatial à proprement parler. Ce à quoi le milliardaire américain a répondu « les prochaines versions le feront ».
Elon Musk semble donc certain que ses fusées traverseront les systèmes solaires à l’avenir, cette déclaration, si elle est véridique, annonce des changements conséquents pour la technologie humaine. Hors, pour communiquer cette nouvelle, l’homme d’affaires n’a pas trouvé meilleur endroit que Twitter, ce qui confirme son coté fantasque.

Ce n’est néanmoins pas le premier

Elon Musk n’est pas le premier à annoncer développer un projet de voyage d’un système solaire à un autre. En 2016, Marc Zuckerberg a déclaré qu’il voulait envoyer un vaisseau (mais de très petite taille) vers Alpha Centauri (le système solaire voisin le plus proche), situé à 4,37 années lumières, en 2070. La petite taille du vaisseau semble rendre son projet plus réalisable que celui d’Elon Musk. En effet, l’humanité est actuellement extrêmement loin d’avoir la technologie nécessaire pour envoyer un vaisseau de taille minuscule vers une autre galaxie. Dès lors, l’envoi de fusées tels que la Big Falcon Rocket dans son format actuel semble difficilement envisageable, dans un futur même lointain. Pour le moment, on espère que Elon Musk arrivera déjà à concrétiser son projet de base martienne, et de vols commerciaux vers la Lune, ce qui serait déjà de belles avancées vendeuses de rêve.

Send this to a friend