Études Science

Une Startup invente un moyen révolutionnaire pour mesurer la glycémie.

Les personnes souffrant de diabète vont pouvoir goûter à une méthode de mesure du taux de glycémie beaucoup plus agréable.

Adieu, l’aiguille ! Dans une étude publiée le 12 octobre dans le magazine Biomacromolecules, des chercheurs de la startup néerlandaise Noviosense ont révélé leur nouveau projet : un appareil mesurant le taux de glycémie à partir des larmes. Cette nouvelle devrait être d’un grand réconfort pour les diabétiques, notamment pour les enfants qui ont parfois beaucoup de mal avec l’aiguille qu’on utilise généralement pour le test.

L’aboutissement de nombreuses années de recherche

Les scientifiques ont étudié pendant des décennies un moyen de mesurer la glycémie d’une façon qui ne soit pas désagréable pour les millions de personnes souffrant de diabète à travers le monde. De la salive et la sueur à l’expiration, bon nombre de moyens avaient été essayés sans succès. Très récemment, un espoir avait émergé avec des lentilles mesurant la glycémie, mais cette mesure n’était pas assez efficace, atteignant 70% d’efficacité sur la durée. La faute notamment à un assèchement progressif de l’oeil. L’émergence de la nouvelle technologie de Noviosense est donc une réjouissance pour la communauté diabétique.

Des tests très encourageants

Le dispositif de mesure du glucose dans les larmes a très bien fonctionné. L’analyse du taux de glycémie s’est révélée efficace dans 95% des cas. Malgré que les expériences se soient limitées sur 6 personnes, John L.smith, un professionnel éminent de l’analyse du glucose dans le sang, a déclaré « ce sont les meilleurs résultats que j’ai vu jusqu’à présent… » (concernant la glycémie lacrymogène), « mais quelques améliorations sont nécessaires avant qu’il puisse (le dispositif) être utilisé pour la surveillance ». Venant de la part de John L.Smith, connu pour être peu convaincu par les dispositifs sans aiguille, c’est indéniablement une excellente nouvelle relève le média Spectrum.

Comment ça marche ?

Les utilisateurs doivent poser une petite spirale flexible dans la paupière inférieure. Ce dispositif serait beaucoup plus agréable et efficace que les lentilles, et n’assècherait pas l’oeil (une des raisons de sa supériorité par ailleurs) . Ensuite, pour mesurer la glycémie, le dispositif se repose sur des électrodes présents en son sein. Ces derniers sont enrobés d’un biopolymère contenant une enzyme qui, lorsqu’elle est en contact avec le glucose, déclenche une réaction chimique qui peut être détectée par les électrodes à l’aide d’une mesure chronoampérométrique. Dans sa version finale, les résultats pourront être transmis directement à un téléphone en le plaçant près des yeux.

Send this to a friend