Netflix ne cesse de gagner en popularité. Au troisième trimestre 2018, la plateforme de streaming gagnait 7 millions d’abonnés. Petit à petit Netflix met la télévision traditionnelle au placard. Néanmoins si les États-Unis semblent assez ouverts sur les propositions de la plateforme, certains pays d’Europe sont plutôt réfractaires. À l’image de la France et notamment de l’Italie.

Alberto Bonisoli, le ministre italien de la culture et du tourisme, vient d’évoquer un projet de loi visant notamment le géant américain. Par ce biais, il souhaite que les films réalisés en Italie soient d’abord projetés en salles avant d’être disponibles sur Netflix, Prime Video, ou autres diffuseurs de streaming. Il ajoute ensuite un délai de 105 jours entre la sortie en salle et la diffusion sur plateforme. Ce délai peut être revu à la baisse, si le film en question est projeté dans moins de 80 salles ou s’il compte moins de 50 000 entrées au cours des trois premières semaines. Si un de ces deux critères entre en jeu, le délai sera réduit à 60 jours.

Le président de l’AGIS (Association Générale Italienne du Divertissement), Carlo Fontana, soutient son ministre dans cette démarche. Il affirme que les services de streaming actuels représentent une réelle concurrence déloyale pour le théâtre et autres représentations culturelles.

Protéger la culture du divertissement.

La loi française est encore plus stricte, puisqu’elle impose un délai de trois ans entre la sortie d’une pièce de théâtre et sa disponibilité en streaming. Sur le fond l’objectif reste le même, préserver au maximum l’industrie traditionnelle du cinéma et ainsi protéger les entreprises qui en dépendent. Après si cela va fonctionner ou non, c’est une autre affaire. Ce type de législation peut freiner les productions qui se ruent directement chez Amazon ou Netflix. Néanmoins, cela n’empêchera pas les spectateurs de se rendre au théâtre. Ils pourront simplement patienter pour profiter du spectacle depuis chez eux sans aucun coût supplémentaire.

Paradoxalement, Netflix vient d'annoncer qu'elle souhaiterait diffuser ses films au cinéma en avant-première.