La FCC donne le feu vert pour que SpaceX déploie plus de 7000 satellites pour apporter internet depuis l’espace
Technologie

La FCC donne le feu vert pour que SpaceX déploie plus de 7000 satellites pour apporter internet depuis l’espace

La FCC autorise SpaceX à développer son projet Starlink pour apporter Internet depuis l’espace grâce à des satellites.

Tandis qu’en début d’année 2018, la Commission Fédérale des Communications (F.C.C aux USA) donnait son approbation pour que SpaceX envoie 4425 satellites dans l’espace avec pour objectif de fournir Internet à la terre entière. La FCC, en cette fin d’année donne à nouveau son accord pour envoyer, cette fois, 7518 satellites. Le projet, en cours depuis maintenant plus de trois ans, vient de connaître une avancée notable pour cette fin d’année 2018. Au total, la flotte devrait se composer de 11 925 satellites.

Starlink est le projet ambitieux de SpaceX qui vise à fournir une connexion Internet mondiale grâce à ces satellites. La société compte rendre le service disponible d’ici 2020 ou plus. Par ailleurs, le développement du projet devrait coûter 10 milliards de dollars.

L’approbation de la Commission Fédérale des Communications, survenue ce 15 novembre, se base sur deux axes. Tout d’abord, elle autorise la société à construire, déployer et opérer une nouvelle flotte qui sera sur une orbite terrestre plus basse, soit à moins de 2000 km d’altitude. Elle doit également compter plus de 7000 satellites qui seront dotés d’une bande V dans le spectre électromagnétique allant de 40 à 75 GHz. Ensuite, la FCC accepte que SpaceX ajoute les fréquences situées dans les bandes 37,5 à 42 GHz et 47,2 à 50,2 GHz à la liste de celles que sa future constellation utilisera, et qui avait déjà été validée par la Commission Fédérale des Communications. Par ailleurs, cette même constellation sera elle aussi sur une orbite non-géostationnaire.

Source : FCC

Le président de la FCC, Ajit Pai, a déclaré être « très enthousiaste à l’idée de découvrir ce que cette innovation pourrait apporter. Ce projet est en adéquation avec l’approche de la Commission qui vise à encourager ce secteur à investir et à innover ». En effet, le but principal du projet est d’introduire une connexion Internet pour toute la planète, et donc également dans les zones géographiques mal ou même pas du tout desservies. Par ailleurs Microsoft s’est également engagé à offrir un accès Internet dans les terres tribales rurales comme le Montana ou Washington.

Cependant, cette initiative de SpaceX est parfois mal perçue du fait que cela va multiplier par 4 le nombre de satellites présents et que cela pourrait également accentuer les problèmes de pollution spatiale.

Send this to a friend