Intel a lancé ce mercredi le Neural Compute Stick (NCS) 2, la  seconde édition de l’accélérateur d’intelligence artificielle autonome, toujours sous forme de clé USB. Le prix de ce nouveau né d’Intel ne devrait pas dépasser les 100$, participant ainsi à la démocratisation de l’IA.

Avec cette version, ce bijou de technologie offre des performances toujours plus grandes. En effet, vous pourrez trouver dans cette édition, une puissance de traitement jusqu’à 8 fois supérieure au premier NCS. Et ce, sans aucune nécessité d’utiliser une connectivité cloud pour son traitement embarqué.  Cette puissance améliorée s’explique notamment par l’incorporation de la puce VPU Movidius Myriad X d’Intel, reconnue pour ses hautes performances.  L’utilisation de cette clé USB, reste totalement compatible avec les frameworks TensorFlow et Google Caffe. Et prend surtout en charge la boite à outils OpenVINO.

Naveen Rao, vice-président d’Intel et manager général de la branche Intelligence Artificielle a déclaré à l’occasion de la sortie de cet NCS 2 : “La première génération d’Intel Neural Compute Stick a poussé toute une communauté de développeurs en intelligence artificielle à passer à l’action avec un facteur de forme et un prix qui n’existaient pas auparavant. Nous sommes impatients de voir ce que la communauté va créer grâce à l’importante amélioration de la puissance de calcul rendue possible par le nouveau Intel Neural Compute Stick 2”.

En premier lieu, cet outil NCS 2 reste tout de même à destination des développeurs et chercheurs participant au déploiement de modèles de vision par ordinateur. La vision par ordinateur étant en fait une branche de l’intelligence artificielle. Son principal intérêt est de donner la possibilité à une machine d’analyser, traiter et comprendre une ou plusieurs images prises par un système d’acquisition, comme une caméra de vidéosurveillance par exemple. Les déclinaisons de cette technologie ne sont pas seulement à des buts de surveillance, elles pourraient aussi être utilisées pour apprendre le langage à des systèmes d’intelligence artificielle. Ou bien encore pour prototyper des drones, ou des périphériques IoT.