La firme américaine, Uber Technologies, a annoncé ce mercredi avoir enregistré une perte de 1,07 milliard de dollars entre juillet et septembre. De même qu’un chiffre d’affaires affichant un ralentissement très net. Puisque que ce dernier n’augmente plus que de 5% par rapport au second trimestre 2018, atteignant la somme de 2,95 milliards de dollars entre juillet et septembre. Cette annonce décevante pour la compagnie de VTC, arrive dans un moment où son entrée en bourse est bientôt imminente et très attendue par le secteur boursier.

Nelson Chai, directeur financier de l’entreprise, s’est voulu plutôt rassurant quant à l’annonce de ces chiffres. Selon lui, l’entreprise a ” connu un autre trimestre solide pour une entreprise de sa taille et d’envergure mondiale “. Tout en rajoutant, ” Dans la perspective d’une introduction en Bourse, nous investissons dans la croissance future de notre plateforme. Notamment dans l’alimentation, le fret, les vélos et scooters électriques et les marchés à fort potentiel en Inde et au Moyen-Orient, où nous continuons à renforcer notre position de leader. ”

Aujourd’hui, Uber n’est effectivement plus la simple compagnie de VTC que l’on avait pu connaitre à ses premières heures. De la livraison de repas avec Uber Eats (qui a enregistré un bond de 150% de courses réalisées en 2018 selon la chaine CNBC) , à la location de vélo, Uber s’installe peu à peu dans notre quotidien. La firme planche aussi sur d’autres modes de fidélisation de sa clientèle avec son abonnement, comme nous vous l’apprenions il y’a quelques jours.

Dans une interview en début d’année, Dara Khosrowshahile, DG de l’entreprise de VTC, expliquait d’ailleurs qu’Uber n’allait pas se cantonner à des services de transport et de livraison en voiture. Mais bien devenir un acteur incontournable de la mobilité quelque soit le moyen utilisé. Il avait ainsi déclaré, “Nous ne voulons pas nous limiter à la voiture. Nous voulons être une plateforme qui proposera des déplacements porte-à-porte, aux clients comme aux villes. Nous souhaitons aussi travailler avec les entreprises de transports publics, le métro, le bus, pour intégrer leur offre en temps réel dans l’appli Uber, acheter un ticket de transport avec son smartphone, etc…”.

 

Source: https://www.engadget.com/2018/11/15/uber-lost-over-one-billion-in-q3/