10 000 employés Amazon focalisés sur Alexa et Echo
objets connectésTechnologie

10 000 employés Amazon focalisés sur Alexa et Echo

Aujourd’hui se termine WSJ Tech D.Live, la conférence tech annuelle du Wall Street Journal. Mardi, lors de ce rendez-vous, Dave Lime, le vice-président directeur d’Amazon Devices a évoqué les enjeux à venir d’Alexa.

Amazon décide d’investir davantage dans les assistants vocaux en doublant son effectif consacré à cet effet. En 1 an, le nombre d’employés est passé de 5 000 à 10 000, indique le Wall Street Journal. L’effectif global de l’entreprise a lui aussi évolué de 13 % et atteint les 600 000 personnes. Amazon cherche clairement à dominer ce milieu en pleine expansion. C’est pour cela que le deuxième « A » de GAFAM ne cesse d’investir dans son enceinte Echo. Dave Lime est persuadé que la Amazon Echo dotée de l’intelligence artificielle Alexa est capable de révolutionner notre quotidien. Il pense notamment qu’elle peut être utile dans les bureaux, les voitures ou encore dans les chambres d’hôtel.

La course à l’intelligence artificielle stimule les grands noms de la tech et Amazon est bien décidé à la remporter. L’entreprise de Seattle prévoit d’embaucher 50 000 personnes afin de bâtir deux nouveaux centres réservés à l’IA. Ces centres devraient être basés à New York et dans le nord de la Virginie. Par ailleurs, New York pourrait bien devenir un nouveau champ de bataille des cerveaux, opposant Amazon et Alphabet, la maison mère de Google.

Amazon intouchable.

Amazon vient d’écouler plus de 47 millions d’appareils Echo depuis son lancement en fin 2014. Ce nombre lui confère une part de marché d’environ 51 %, devançant donc son principal concurrent Google. Apple reste encore bien loin derrière. Au cours de cette année, Amazon a commencé de faire évoluer son service en l’intégrant aux voitures et même à des micro-ondes.

Malgré la hausse de 10 % des coûts de douane provenant de la Chine, imposée par Donald Trump, Amazon ne semble pas tellement impacté au vu de son développement. Trump souhaite faire évoluer ce taux à 25 %. Forcément les tarifs de l’entreprise vont continuer d’augmenter, et c’est le client qui en fera les frais au détriment d’Amazon.

Send this to a friend