Cloudfare, entreprise américaine créée par Mathew Prince, propose de manière officielle l’utilisation de son DNS 1.1.1.1 (Sytème de noms de domaine) sur iOS ou Android, en téléchargeant son application. Une première sortie de ce nouveau DNS, avait eu lieu sur MacOs et Microsoft, à l’occasion du 1er Avril 2018, garantissant un internet plus rapide et privé.

Le DNS est pourtant aujourd’hui cible de nombreuses critiques dont notamment sa faible garantie de confidentialité lors de la navigation, ou de sa lenteur d’exécution. Pour rappel, dès qu’un internaute saisit l’adresse d’un site web, ou clique sur une URL, il passe par le serveur DNS. Celui ci permet de traduire les noms de domaines en adresses IP, avant d’atteindre le serveur du site sélectionné.

Surfant sur ces failles, Cloudfare s’est associé à APNIC, une organisation à but non lucratif gérant l’allocation d’adresses IP. Objectif principal, fournir le DNS le plus rapide selon un organisme indépendant, et un des plus sécurisés, le dénommé “1.1.1.1” . Dans les autres garanties fournies par l’entreprise américaine, on peut relever la garantie de ne pas enregistrer votre adresse IP, et de ne pas vendre les données d’utilisation de l’utilisateur à des entreprises. Ce service fourni par l’un des plus grands gérants de réseaux au monde, est totalement gratuit. CloudFlare est par ailleurs traduit en français et l’app nécessite iOS 10.3 au minimum, pour les utilisateurs d’un iPhone.

Jusqu’à aujourd’hui, l’utilisation sur terminal mobile d’un DNS différent de la normale, impliquait beaucoup de manipulations qui n’étaient pas à la portée du premier venu. Or, par l’application proposée par Cloudfare, un simple bouton sur votre écran permet d’activer ou désactiver le DNS fourni par l’entreprise, et donc retourner sur un internet “basique”. Un sacré coup de pouce, pour les utilisateurs d’Internet, soucieux d’une navigation en toute confidentialité.