Transports

Volkswagen se lance à l’assaut de Tesla avec une voiture électrique à moins de 20 000 euros

L'électrique est à la mode. Tesla avec sa Model 3 a rencontré un franc succès Outre-Atlantique et devrait prochainement vendre ses voitures en Europe. Le constructeur allemand Volkswagen, qui a connu une année difficile notamment suite au DieselGate, compte également surfer sur la tendance avec une gamme complète de véhicules électriques, dont une citadine qui pourrait être vendue à moins de 20 000 euros. Pour le moment rien n'est officiel, mais la société mise sur l'électrique pour converser sa place de leader et sauver des emplois.

Le constructeur allemand Volkswagen travaille avec Apple pour construire des véhicules autonomes. Il s’est également associé à Microsoft pour créer des services de cloud computing pour les véhicules. Mais aujourd’hui on apprend que c’est dans l’électrique que l’entreprise souhaite évoluer avec notamment un véhicule à moins de 20 000 euros, comme le rapporte Reuters.

Comme l’explique les différentes sources informées du projet, le conseil de surveillance de l’entreprise devrait se réunir le 16 novembre prochain pour discuter du plan de transformation de la société. Ainsi le véhicule MEB entry devrait s’apparenter à un véhicule entrée de gamme et devrait être produit à 200 000 exemplaires par an. Le second véhicule connu sous le nom d’I.D Aero serait une berline moyenne et devrait être produit à 100 000 exemplaires. Un projet de fourgonnette électrique est également prévu.
Pour rendre cela possible Volkswagen devra nouer divers partenariats donc un avec l’un de ses concurrents, Ford. Pour le moment, la société a refusé de commenter ces informations, mais les premiers modèles devraient arriver sur le marché en 2020.

Ces nouveautés permettraient à l’entreprise d’entrer en concurrence indirecte avec Tesla et sa Model 3 en proposant des véhicules « similaires » à un coût plus abordable.
La société allemande est en difficulté depuis plusieurs mois suite au DieselGate et est obligée de considérer l’électrique pour l’avenir, d’autant que de nombreuses villes commencent à interdire que les véhicules équipés de moteur diesel roulent.
À terme la société souhaite devenir un « constructeur de masse de voitures électriques. » En prenant ce virage, l’entreprise pourra également sauvegarder des emplois en transformant trois de ses usines, cependant le passage des moteurs à combustion aux moteurs électriques impactera plus de 10 000 emplois dans la société, dans les prochaines années.

Send this to a friend