Retail

Les nouveautés publicitaires de Google tournées vers les commerçants

Depuis les premières apparitions des publicités dans son écosystème, Google a toujours pris soin d’innover. Ces nouveautés portent généralement sur les données utilisées, sur l’analyse des performances, sur la création de nouveaux formats, sur l’ergonomie, mais également sur la diffusion sur de nouveaux points de contact. À présent, la firme de Mountain View se concentre sur des éléments phares : le commerce local, l’ecommerce, et les assistants vocaux. Regardons quelles nouveautés publicitaires Google a récemment lancé.

Le commerce local plus important dans Google

Pendant le SMX qui a eu lieu en juin, le géant du search a annoncé plusieurs nouveautés favorisant l’expérience locale. La première, c’est l’affichage des points de vente commercialisant le produit dont une marque fait la promotion. Si vous vendez des ordinateurs de tel fabricant et que ce dernier a ajouté votre établissement dans ses affiliés, il apparaîtra si la personne voyant la publicité se trouve à proximité. Google a d’ailleurs précisé qu’appliquer des magasins affiliés augmente le CTR de 15%.

Google commerce local

Autre nouveauté publicitaire pour les commerces locaux, c’est la création d’un format avec un catalogue de produits. L’intégration est native et très agréable visuellement. Cela permet de dynamiser le chiffre d’affaires de certains établissements d’une enseigne, ou de mettre en avant des produits spécifiques, pendant le Black Friday et pendant d’autres temps forts. Les magasins Boulanger ont utilisé ce type de publicité, les résultats qu’ils ont obtenus sont impressionnants. Ils ont enregistré 20 000 visites en point de vente, pour un retour sur investissement 42 fois plus important. Cependant, ce type de format nécessite beaucoup de préparations en amont, et marque l’importance de se rapprocher d’une agence google ads.

google shopping local catalog ads

Enfin, Google propose aux commerçants de préparer des publicités sur des produits qu’ils possèdent en stock, appelé local inventory ad. Ainsi, si un utilisateur recherche quelque chose de spécifique et qu’un point de vente possède ce produit dans son point de vente, la publicité se présentera à lui. Les impressions sont donc très ciblées. Même s’il n’y a pas de chiffre sur les performances de ce format, il est probable qu’ils soient très positifs. L’intégration dans Google est assez simple désormais puisque le géant accepte quasiment tous les outils de gestion de données que peuvent utiliser les retailers.

Google Local Inventory Ad

Google réduit la frontière en commerce physique et numérique

Plus les mois passent, et plus la frontière en commerce local et ecommerce s’estompe. Au final, ce sont les clients qui voient leur expérience considérablement s’améliorer. Il devient plus simple que jamais de retrouver un produit et d’aller l’acheter en point de vente. Le ROPO (Research Online, Purchase Offline) prend tout son sens et Google y est certainement pour quelque chose. Néanmoins, côté point de vente, le bon référencement du site, de la localisation, et du catalogue de produit devient stratégique.

Depuis sa marketplace, le géant du search permet un accès aux produits dans un canal qui fusionne avec Google Search, Google Express, et Google Assistant. L’utilisateur ne possède plus qu’un panier universel, peu importe le device qu’il utilise (ordinateur, smartphone, enceinte). Regroupées sous le nom de Shopping Actions, les commerçants ne rémunèrent la firme qu’après chaque vente, comme c’est le cas sur Amazon.

Preuve que cet aspect de l’expérience utilisateur est primordial, l’enseigne Carrefour a récemment noué un partenariat avec le moteur de recherche. En s’intégrant dans Google Shopping, Carrefour permet à ses clients de commander des produits depuis Google Assistant via leur smartphone ou une enceinte Google Home. « Cette collaboration marque en outre une étape importante dans la nouvelle histoire qu’écrit Carrefour depuis l’annonce du plan Carrefour 2022. Elle nous permet d’accélérer notre mue digitale et de prendre une longueur d’avance dans le déploiement du dispositif omnicanal que nous voulons offrir à nos clients, » avait alors déclaré Alexandre Bompard, PDG du groupe Carrefour.

Si longtemps les commerçants voyaient en Google un concurrent, cette étiquette est en train de changer. Rien ne vaut la preuve par les données que la firme de Mountain View peut être un allié important pour ramener sur trafic en magasin, et générer du chiffre d’affaires.

Send this to a friend