Intelligence Artificielle Technologie

Cette IA pourrait aider les médecins dans la détection d’Alzheimer, 6 ans avant le diagnostic final

Des résultats impressionnants, qui permettrait à l'IA et aux professionnels de la santé de collaborer pour aider les patients au début de la maladie.

Il y a un peu plus d’un an, nous vous présentions une IA capable de détecter Alzheimer 10 ans avant l’apparition des symptômes, une annonce qui souligne l’importance et le besoin de l’IA dans les différents secteurs et notamment dans le médical, non pas pour remplacer les professionnels de la santé, mais bien pour les aider. Des chercheurs californiens viennent de publier une étude où ils présentent un réseau de neurones qui une fois formé, est capable de diagnostiquer sur un nombre limité de patients, la maladie d’Alzheimer.

Pour arriver à un diagnostic si précis, des scans du cerveau (plus de 2100 images, provenant de 1000 patients) ont été utilisés pour former le réseau de neurones à la détection des schémas métabolliques correspondant à Alzheimer. Les patients « reçoivent une injection de fluorodésoxyglucose, qui permet aux radiologistes et dans ce cas, un système d’IA de mesurer l’absorption dans les cellules du cerveau par le biais d’une tomographie par émission de positons. » L’un des co-auteurs de l’étude explique « les différences d’absorption de glucose dans le cerveau sont très subtiles et diffuses. L’identification des biomarqueurs spécifiques de la maladie est facile, mais les changements métaboliques représentent un processus plus global et subtil. »

Durant les tests, portés sur les scans de 40 patients réalisés entre 2006 et 2016, l’IA a détecté avec une sensibilité de 100% la maladie d’Alzheimer, environ 6 ans avant le diagnostic final, apportés par les médecins. En comparaison, un groupe de médecins identifiants les mêmes scans ont identifié les patients atteints de la maladie dans 57% cas.
Les chercheurs sont bien évidemment conscients que l’échantillon sur lequel l’IA a été testée est faible, mais avec davantage d’entraînements, l’IA pourrait servir de base dans l’identification « des différents marqueurs biologiques associés la maladie d’Alzheimer. »

Une avancée importante, quand on sait que plus de 10 millions de personnes dans le monde sont touchées par cette maladie et que les traitements sont davantage efficaces quand la maladie est repérée à ses débuts.

Send this to a friend