Retail

L’effondrement d’un mur dans un entrepôt Amazon à Baltimore fait deux morts

Le 2 octobre au soir, un entrepôt d'Amazon à Baltimore a été victime des conditions météorologies entrainant l'effondrement d'un mur dans l'entrepôt. Cet accident a fait deux victimes, deux contractants. Il reste à présent à déterminer si la météo est la vraie cause de cet accident, ou si Amazon est responsable de l'état de son entrepôt.

Ces derniers mois, les conditions de travail des employés d’Amazon ont fait polémique, entre un brevet pour mettre les employés en cage ou encore un système de recrutement discriminant. Pour améliorer son image face au grand public, l’entreprise a « écouté les critiques » et récemment annoncé une hausse du salaire minimum à 15 dollars pour l’ensemble des employés. Mais, dans la nuit du vendredi 2 octobre, c’est un incident tragique qui a eu lieu dans un entrepôt de l’entreprise à Baltimore, comme l’explique CBSNEWS.

Deux personnes sont décédées suite à l’effondrement d’un mur du bâtiment. Ce dernier serait d’après l’entreprise dû aux intempéries et notamment une tempête. D’après les informations, les victimes ne sont pas des employés d’Amazon, mais des contractants. L’un travaillait pour une société de conseil en immobilier et l’autre était un entrepreneur travaillant pour une entreprise de livraison locale, rapporte Recode.
Une employé présente dans l’entrepôt explique « j’ai juste entendu beaucoup de bruits, mais nous pensions qu’il pleuvait, mais quand j’ai regardé en arrière et que j’ai vu le mur s’effondrer, c’est à ce moment-là que j’ai su qu’il ne s’agissait pas que de la pluie, il fallait que ce soit quelque chose d’autre. Je n’étais pas sûre de ce dont il s’agissait, mais j’espérais simplement que tout le monde s’en sorte sain et sauf. »

Suite à cet incident, le Service Météorologique des États-Unis, va devoir déterminer si les conditions météorologiques sont bien responsables de l’incident ou bien s’il s’agit d’autre chose. Dave Clark, VP des opérations en ligne a pris la parole sur Twitter pour informer de l’incident, expliqué que le site était fermé (jusqu’au 3 novembre), remercier les équipes d’intervention et apporter son soutien aux familles des victimes.

Send this to a friend