Réseaux Sociaux

Le programme Level-Up de Facebook est arrivé en France !

Le service de streaming de jeux vidéos de Facebook est désormais présent dans plus de 20 pays !

C’est officiel, après être arrivé précédemment dans de nombreux pays du Pacifique (U.S.A inclus, évidemment), Level-Up, le service de streaming de jeux vidéo du géant américain, s’étend encore un peu plus. Il revendique désormais une disponibilité dans plus de 20 pays, dont la France.

À l’origine, un objectif : rivaliser avec Twitch

Le streaming de jeu vidéo est devenu un marché extrêmement rentable ces dernières années, porté par la capacité des jeux vidéo à se créer des communautés de plus en plus importantes, à l’image de League of Legends ou Fortnite. Aujourd’hui, les gamers-streamers qui partagent leurs parties à leur communauté arrivent facilement à rassembler des milliers de personnes, ce qui fait le bonheur du leader du streaming dans ce secteur, Twitch, qui réalise un important chiffre d’affaires. C’est pour investir ce marché juteux que Facebook a commencé à développer le programme Level-Up en janvier. Bien que le service ne soit disponible que dans un peu plus de vingts pays à l’heure actuelle, le géant américain projette de s‘étendre dans le monde entier et incontestablement de concurrencer Twitch.

Qu’apporte ce projet ?

Level-Up permet aux gamers-streamers de rassembler une grande communauté sur une page Facebook, avec de nombreux outils pour les aider dans cette quête. Leurs plus grands fans peuvent aussi acheter des Facebook Stars, des goodies virtuels dont l’achat leur apportent un soutien financier. Comme Twitch, Facebook propose aux gamers de pouvoir streamer sur son réseau social en 1080p avec 60fps. Il a également un programme partenaires pour les aider à obtenir une plus grande visibilité. Aussi, Level-Up permet d’avoir un accès anticipé à des produits en version bêta.

Pour le moment, le démarrage a du mal

Alors que les gamers de Twitch atteignent des records d’audience, notamment grâce au steamer Ninja qui avait rassemblé plus de 600 000 personnes lors d’une collaboration avec Drake en mars dernier, Facebook peine à rassembler. Alors que le géant américain avait investi sur l’un des plus gros tournois d’e-sport consacré à Counter-Strike, il a dépassé à peine la barre des 20 000 vues sur son média dans le monde anglophone. Cependant, le succès considérable qu’a fini par obtenir le géant américain dans sa concurrence avec Snapchat laisse de beaux espoirs dans sa guerre avec Twitch. Outre le monde du jeu vidéo, Facebook multiplie les guerres de concurrences et semble décidé à s’imposer sur tout les marchés. Récemment, il a par exemple beaucoup travaillé sur comment concurrencer Musical.ly ou encore Tik-Tok. Allons nous vers un Facebook tout puissant ? Rien n’est moins sûr quand on voit son bilan.

Il ne fait donc aucun doute que Facebook investit pour mieux rapidement trouver un retour sur investissement. Néanmoins, le réseau social a toujours été boudé par les créateurs de contenu. En effet, la rémunération est dérisoire comparé à ce que peux apporter YouTube, ou Twitch. C’est pour réduire cet écart que Facebook a lancé récemment Facebook Creator Studio, tout en élargissant l’accès aux Pages à une coupure publicité en milieu de vidéo. Reste à voir si cela sera suffisant.

Send this to a friend