Technologie Transports

Waymo obtient l’autorisation de tester ses voitures autonomes en Californie.

Le Department of Motor Vehicles (DMV) de Californie vient tout juste d’autoriser Waymo à tester sa flotte autonome sur les routes publiques de Californie. Waymo est une filiale de Alphabet, maison mère de Google, exerçant dans la conception de véhicules autonomes. De ce fait, Waymo devance ses concurrents, comme Uber ou General Motors, et devient la première société à obtenir ce permis en Californie.

Waymo a le droit de tester ses véhicules dans les alentours de Mountain View, Sunnyvale, Los Altos, Los Altos Hills et Palo Alto, dans un périmètre défini. The Verge précise que cette région est bien connue de la société puisque son siège social, le laboratoire X de Google, se situe au coeur de cet espace. De plus, le campus principal d’Alphabet se trouve aussi dans le coin, il sera donc possible à Waymo d’effectuer des tests au sein du campus.

Zone dans laquelle les tests sont autorisés.
Zone dans laquelle les tests sont autorisés. ©The Verge

Ce permis délivré par le DMV de Californie, autorise la filiale de Google à expérimenter ses prototypes de jour comme de nuit, en ville comme en zone rurale. Les véhicules sont bridés à une vitesse maximum de 65 mi / h soit environs 100 km / h. Waymo affirme que ses véhicules sont largement capables de gérer en toute sécurité diverses conditions climatiques, comme le brouillard ou encore la pluie. Pour commencer ce permis restreint les tests à cette zone définie, néanmoins Waymo espère obtenir ensuite d’autres autorisations permettant d’élargir cette zone.

Évidemment, ces expérimentations ne seront aucunement destinées à des promenades publiques. Même si la société travaille sérieusement sur un service de taxi. D’après Waymo, ses mini-fourgonnettes devront bientôt servir de taxi dans les rues de Phoenix en Arizona.

La Californie soutient ces expérimentations

Depuis ce changement de règlement, le 2 avril dernier, concernant les tests de véhicules autonomes, la Californie ouvre clairement ses portes aux véhicules désirant tester leurs flottes dans un environnement public.
Jean Shiomoto, le directeur du Department of Motors de Californie déclare « La Californie travaille dans cette direction depuis plusieurs années et nous continuerons de garder à l’esprit la sécurité du public à mesure que cette technologie évoluera ».

Étant titulaire de ce permis, en Californie, Waymo devra signaler toute collision impliquant un de ses véhicules en test dans un délai de 10 jours. L’Arizona propose une réglementation différente, en autorisant ces tests mais sans aucuns rapports de ce type.

Send this to a friend