Retail

Amazon déploie son nouveau concept « try before you buy » au Royaume-Uni

Après le succès fulgurant de son nouveau concept « try before you buy » aux États-Unis, Amazon s’étend au Royaume-Uni

Après un grand succès aux États-Unis, Amazon déploie son nouveau concept « try before you buy » au Royaume-Uni. Concrètement, l’idée de ce projet est d’envoyer les habits que le consommateur veut en test avant qu’ils soient définitivement achetés, le tout, sans frais de livraison.

À coté de ses rivaux, ce qui le distingue, c’est l’absence d’intermédiaire. En effet, pas besoin de styliste, ou du moins il sera numérique, vous commander vos vêtements et vous disposez d’une semaine pour vous décider. De plus, vous avez la possibilité de renvoyer les habits non désirés gratuitement. Après ce test aux Etats-Unis qui a considérablement bien fonctionné, Amazon a pris la décision d’introduire également le concept au Japon.

The Guardian rapporte que les britanniques obtiendront des réductions en fonction du nombre de vêtements conservés. Elles débuteront à partir de 5£ d’achat, et si les consommateurs choisissent d’acheter pour plus de 200£, la réduction sera d’à peu près 10%. La part d’Amazon sur le marché de la vente de vêtements en ligne a augmentée de 4,6% depuis le commencement du projet, bien qu’elle reste tout de même inférieure à Next, ASOS et eBay.

Par ailleurs, le concept « try before you buy » intervient sur le marché quand des concurrents « physiques » tels que Marks & Spencer, John Lewis ou Debenhams enregistrent des revenus en baisse. Toutefois, le gouvernement Britannique compte intervenir et verser 1,5 milliard de livres à ces magasins afin qu’ils puissent subsister.

De plus, Amazon s’est lancé il y a quelque temps dans la création de magasins sans caisses à Seattle, San Francisco et plus récemment à New York. Le géant de la vente en ligne, qui a trouvé le moyen de se différencier de tous ses concurrents, n’est sûrement pas près de s’arrêter.

Send this to a friend