Lorsqu’on gère un blog ou un média, il y a une problématique qui revient constamment : comment optimiser sa monétisation ? Trouver un business model intelligent, ou simplement essayer de rentabiliser ses frais d’hébergement et de gestion du site peut s’avérer complexe. Selon sa taille, son format, ou encore sa cible, toutes les approches sont bonnes à prendre et à tester. Cependant, il en est une sur laquelle tous les éditeurs se retrouvent : la publicité display. C’est le tout premier socle vers lequel on se tourne lorsqu’on démarre une activité de publication. Alors que Google Adsense s’impose la plupart du temps comme la seule solution accessible aux petits et moyens éditeurs, The Moneytizer donne accès à l’ensemble du monde programmatique normalement réservé aux plus grands sites.

La société offre une solution très complète, simple à utiliser, et surtout ouverte à tous. Depuis sa plateforme, The Moneytizer vous connecte à un grand nombre de régies publicitaires. Cela vous donnera accès à plus de formats et plus de souplesses dans l’aménagement des placements publicitaires. En accompagnement des tailles classiques, vous pourrez par exemple ajouter des habillages, des vidéos, ou des recommandations de contenus.

Lancée en 2014, The Moneytizer peut compter sur l’expertise de ses deux fondateurs. Le premier, Augustin Ory, est le fondateur de la régie premium Horyzon Media (vendue aux Pages Jaunes en 2007), l’autre, Cyril Clément, était à la tête du développement de Lagardère Publicité. Ils ont fait évoluer la plateforme au fil des années pour proposer aux sites inscrits un très large choix de régies et de formats. Ceci dans le but de toujours optimiser les revenus publicitaires des éditeurs. D’ailleurs, la société accompagne aujourd’hui plus de 13 000 sites aux États-Unis et en Europe.

Du côté des publishers ayant un compte sur The Moneytizer, ils ont deux possibilités pour leurs placements. Avec un plugin WordPress spécifiquement développé par la société, ils peuvent configurer tout leur assortiment en quelques clics. Pour les autres, l’insertion de tags tout aussi simplement. Grâce au header bidding, les algorithmes de The Moneytizer affichent automatiquement les publicités qui sont les plus rémunératrices pour le média. En quelques millisecondes, The Moneytizer appelle toutes les annonces et les régies qui sont compatibles avec un espace, et sélectionne celle qui est la plus intéressante. Enfin, les gains sont calculés au CPM (Coût Pour Mille).

En mettant les régies en compétitions, en optimisant les placements, en offrant une interface de gestion simple, les éditeurs sont certains de toujours bénéficier des meilleures technologies de monétisation pendant qu’ils se concentrent sur leur cœur de métier : la création de contenu. Sans engagement, The Moneytizer donne l’opportunité d’amorcer l’installation d’une monétisation à l’instar des grands publishers, peu importe son trafic.

Send this to a friend