Si vous êtes un amateur de jeux vidéos en ligne, ou bien même de football, l’évocation des noms Fortnite ou Epic Games ne devrait pas vous laisser de marbre. Lancé en 2017, “Fortnite”, un jeu dans lequel 100 joueurs s’affrontent pour être le dernier survivant sur une île déserte, est aujourd’hui fort de plus de 78 millions d’utilisateurs mensuels. Aujourd’hui, nombre de footballeurs reprenant des gestes phares du jeu, pour leurs célébrations de but. La réussite du jeu Fortnite tient notamment dans sa capacité à inciter les joueurs à dépenser toujours plus d’argent pour acheter des équipements ou des options nécessaires à leur poursuite de carrière sur le jeu en ligne, alors même que celui ci est gratuit. Le concept même des jeux en Free-To-Play.

Epic Games, éditeur du jeu, a donc annoncé ce vendredi une levée de fonds de 1,25 milliards de dollars faite par des investisseurs comme le fond d’investissement américain KKR, ou bien encore ICONIQ Capital, Smash Ventures, aXiomatic, Vulcan Capital, Kleiner Perkins, et Lightspeed Venture Partners. Cette nouvelle implication d’investisseurs qui rejoignent des plus anciens comme Disney, et surtout Tencent valorise désormais Epic à pratiquement 15 milliards de dollars, selon le Wall Street Journal. Une valorisation historique, à faire pâlir des entreprises d’édition et de distribution de jeux vidéo comme le français Ubisoft, ou Take-Two Interactive.

Pour le moment, Epic Games s’est refusé à tout commentaire sur cette action de valorisation, la plus grosse pour une entreprise du secteur non cotée, et la deuxième plus importante dans l’histoire des jeux vidéo après celle de Netmarble lors de son entrée en bourse en 2017.