Une nanofibre chinoise peut supporter le poids de 160 éléphants
ScienceTechnologie

Une nanofibre chinoise peut supporter le poids de 160 éléphants

La résistance de la nanofibre inventée par les chercheurs de Pékin pourrait même révolutionner l'industrie spatiale

Des chercheurs de l’Université de Tsinghua, à Pékin, ont inventé une nanofibre assez résistante pour supporter un poids de 800 tonnes sur un volume de 1cm3. Une innovation qui devrait bientôt rejoindre le monde industriel, mais qui pourrait également être utilisée pour des projets spatiaux révolutionnaires. Le résultat des recherches a été partiellement publié dans le journal Nature Nanotechnology cette année.

Une fibre de carbone d’un nouveau genre

Un éléphant, qui se balançait, sur une toile toile toile, toile d’araignée … cette vielle comptine pour enfant pourrait finalement devenir réalité. Pour ce faire, les scientifiques chinois à l’origine du projet ont créé une fibre ultra-longue à l’aide de nanotubes de carbone. En plus de pouvoir supporter le poids de 160 éléphants pour 1cm3, la fibre pèse 1,6 grammes pour cette même surface. Tout ceci nous donne un rapport poids/résistance proche de la science-fiction. Ses qualités extraordinaires, jamais atteintes jusqu’alors, font qu’elle a d’ores et déjà été l’objet d’un brevet.

Une innovation au service d’un projet incroyable

Cette innovation, extrêmement intéressante et plutôt incroyable va servir à des projets tout aussi fous. En effet, elle va permettre de créer de nouveaux super équipements, comme des gilets pare-balles ultra résistants. Mais surtout, les chercheurs ont déclaré qu’elle pourrait bien servir à créer « un ascenseur jusqu’à l’espace ». Ce projet, bien qu’extrêmement coûteux au premier abord, n’est pas si fou quand on connait le prix des vols pour emmener les astronautes jusqu’à une station spatiale. Pour fonctionner, l’une des théories voudrait que l’un des câbles de l’ascenseur soit entrainé par la force centrifuge d’un satellite en orbite, quand l’autre serait tiré par un extraordinaire contrepoids. Le soucis qui s’opposait à cette théorie jusqu’a présent, c’est qu’aucun matériau n’était assez résistant pour former des câbles supportants une telle force de traction. Avec cette fibre, ce serait désormais possible, et quand on sait les ambitions spatiales de la Chine, ce projet pourrait bien devenir réalité.

Ascenseur spatial reproduction
L’ascenseur spatial de demain ?

Send this to a friend