Science

SpaceX : l’utilisation répétée de la Falcon 9 est sur la bonne voie

L’entreprise américaine s’apprête à tester un vol spatial avec sa célèbre fusée Falcon 9 pour la troisième fois.

Lars Hoffman, l’un des responsables de SpaceX, a annoncé lors d’un congrès à Houston ce mercredi qu’une des fusées Falcon 9 allait voler pour la troisième fois. Une première pour un lanceur spatial. C’est une nouvelle qui résonne comme un coup de tonnerre dans ce qui est désormais « l’industrie » spatiale, déjà révolutionnée par SpaceX.

Un grand pas vers les voyages commerciaux

Alors que le lancement des astronautes pour un vol spatial coute en moyenne 20 millions d’euros, ceci est loin d’être la dépense la plus faramineuse. L’argent nécessaire à la construction des fusées pour les transporter, que ce soit pour les Soyouz de l’état Russe ou les futurs SpaceX Dragon des USA, est de l’ordre de plusieurs centaines de millions d’euros. Un investissement de courte durée puisque les vaisseaux sont rarement réutilisés. C’est en ce sens que l’annonce d’un troisième lancement pour la fusée Falcon 9 est formidable. Si ce vol est couronné de succès, les amortissements des investissements vont s’améliorer, rendant encore un peu plus tangible l’idée de vols spatiaux commerciaux rentables. C’est d’ailleurs ce que souligne lui-même Lars Hofmann « nous voyons ça comme une étape dans la banalisation de l’accès à l’espace ».

Une mission de suivi des satellites

Ce troisième lancement aura pour objectif de s’assurer du bon décollage d’une douzaine de petits satellites de la société de surveillance privée SpaceFlight, le 13 novembre. Du moins selon le média Ars Technica, car personne n’a encore confirmé la nouvelle chez Space X. Sur une soixantaine de vol, les fusées Falcon n’avaient pu connaitre que 16 fois un deuxième décollage. Ce troisième décollage doit donc obligatoirement être un succès pour que SpaceX puisse continuer à s’améliorer sur la réutilisation de ses véhicules. La firme américaine se doit d’être au meilleur niveau dans les plus brefs délais, car les premiers vols avec humains pour le compte de l’ISS, puis le lancement des premiers vols commerciaux par la suite vont générer une attention médiatique qu’elle devra impérativement contenter pour s’assurer de belles levées de fond pour ses futurs projets.

Send this to a friend