Cybersécurité

Android : un réseau de fraude publicitaire à plusieurs centaines de millions de dollars

C’est une enquête de BuzzFeed qui a révélé cette affaire. Des bots ont permis de gonfler les revenus publicitaires de plus de 120 applications populaires d’Android.

Grâce aux travaux de la société Pixalate, spécialiste en détection des fraudes, BuzzFeed a dévoilé hier une arnaque qui aurait coutée plusieurs centaines de millions d’euros aux publicitaires travaillant avec Android. Pixalate avait déjà réalité une étude sur la fraude publicitaire annonçant que 20 publicités par minutes étaient illégalement chargées par des applications. Aujourd’hui, on apprend qu’une société écran, We Purchase App, rachetait des applications et copiait les comportements de leurs utilisateurs avec des bots pour gonfler la fréquentation et les revenus publicitaires.

L’origine de cette fraude publicitaire

Voilà comment fonctionnait l’arnaque. La société We Purchase App rachetait des applications populaires, puis simulait des ventes à des sociétés fictives lui appartenant. Ces sociétés continuaient à gérer les applications et analysaient les comportements et les interactions des utilisateurs avec ces dernières pour programmer des réseaux de bots à les imiter. Ces faux clients des apps servaient à gonfler leur trafic et leur revenus publicitaires. Masqués parmi les vrais utilisateurs, les bots étaient difficilement détectables. L’attribution des applications à des sociétés fictives déclarées en Chine, en Russie, ou encore à Chypre, complexifiait encore plus la supercherie. Au total, ce serait le trafic de plus de 120 apps qui aurait été manipulé de cette manière.

Comment la supercherie a été détectée par Pixalate ?

C’est la société Pixalate, spécialiste dans la détection des fraudes publicitaires, qui aurait repéré en première le problème. MegaCast, une des possessions de We Purchase App, vendait des publicités sous le nom des applications les plus populaires leur appartenant. C’est cette première activité suspecte (et illégale) qui a permis de découvrir l’ensemble de la supercherie. Dans son rapport, Pixalate a déclaré que cette pratique aurait coûté 75 millions de dollars. La facture semble bien supérieure à cette estimation, BuzzFeed a poursuivi les recherches et a annoncé que la fraude serait serait probablement supérieure à 700 millions de dollars.

Google réagit difficilement

Quel que soit le coût en fraude, l’enquête de BuzzFeed à permis de résoudre une partie du problème. Les résultats ont été transmis à Google. La firme américaine a alors retiré plus de 60 applications du store comme des réseaux publicitaires. Seul problème, certaines apps très populaires ne peuvent pas être supprimées, il va donc falloir que le géant américain s’arme de patience pour retrouver les bots.

Send this to a friend