C’était un meme diffusé régulièrement par les chinois les plus riches et partagé en masse sur Weibo, l’un des réseaux sociaux les plus populaires du pays. Falling Star, venu de Russie et destiné à étaler ses richesses, a fait l’objet de nombreuses opérations de communication, et comme tout phénomène social, a aussi entrainé quelques sanctions.

Falling Star, c’est quoi ?

Tout est parti d’une photo postée par une riche russe sur Instagram. Cette dernière s’était prise en photo d’une manière qui laissait penser qu’elle était tombée de son jet privé. Le but était de souligner la valeur monétaire impressionnante de son véhicule et non pas de s’attarder sur la chute. Ce concept a rapidement été popularisé en Russie, en Inde, mais surtout en Chine, sur le réseau social Weibo. Ce sont bien sûr les plus fortunés qui se le sont approprié, en rajoutant néanmoins quelques éléments. En plus de se prendre en photo allongés comme si ils avaient trébuché de leur véhicule luxueux, ils disposent tout un tas de signes extérieurs de richesse (téléphones, liasses de billet, chaussures de luxe) autour d’eux. Très vite, le phénomène est devenu viral sur les réseaux sociaux chinois à la manière du Ice Bucket Challenge ou The Floor is Lava en leur temps.

©Know your meme – L’origine du Falling Star

Une parodie générale

Alors qu’aux États-Unis, les initiatives pour exposer sa richesse comme le font les jeunes du Billionaire Boys Club ou Floyd Mayweather qui inondent Facebook n’entrainent pas beaucoup de réactions, le phénomène Falling Star a été grandement repris par les compagnies privées et publiques chinoises pour faire leur communication. Des sociétés ont ainsi profité du phénomène pour exposer la richesse de leur gamme de produits ou pour profiter de l’attention portée au phénomène social afin de profiter d’un placement de produit conséquent et d’une visibilité médiatique positive à moindre coût. Même le gouvernement s’y est mis, lui qui applique pourtant une censure monstre aux sujets politiques mais également aux sujets parodiques lui étant liés. Cela était peut-être l’occasion pour le pouvoir chinois de rappeller qu’il était l’un des plus grands de ce monde, vu que ses employés semblent disposer d’un matériel considérable.

Fonctionnaires chinois réalisant le falling star challenge

Les polémiques autour des phénomènes sociaux relancées

Si il y a bien une chose qui ne change pas en Occident comme en Orient, ce sont les dérives autour des phénomènes sociaux, qui font toujours polémique. On se souvient des Neknomination, qui consistaient à mettre des amis au défi de réaliser un challenge en moins de 24 heures et qui ont entrainé bon nombre de comas éthyliques et blessures à cause de gens ayant un sens de l’humour restreint. Aujourd’hui en Chine, ce sont les routes bloquées par les personnes en train de réaliser le Fallling Star Challenge qui causent problème. Plusieurs individus ont reçu des amendes car ils entravaient la voie publique. Cela pourrait bien finir par un accident, bien que le challenge reste beaucoup plus diffusé que pratiqué, étant principalement destiné aux plus riches.