Technologie

IBM apporte la preuve que le quantique est plus efficace que le classique

Le quantique ne vous parle pas ? Pourtant, c'est le futur !

Dans un article publié ce jeudi 18 octobre dans la revue Science, le Dr. Sergey Bravyi a fait une déclaration importante. Il révèle avoir mis au point, avec une équipe de chercheurs d’IBM, une preuve mathématique illustrant les avantages au calcul de l’algorithme quantique par rapport à la technique classique. Même si cette preuve ne résout en soi aucun problème de calcul existant, cela nous donne un aperçu de ce qui rend un ordinateur quantique plus puissant. Le média Engadget explique que cette découverte pourrait permettre à l’avenir d’imaginer des algorithmes plus pratiques et utiles.

Récemment, nous vous parlions du nouveau processeur quantique de Google. Concrètement, la particularité d’un ordinateur quantique est la rapidité avec laquelle il peut traiter certaines informations. La conception d’un ordinateur quantique est un véritable défi que mènent les grandes entreprises. En début d’année, Intel et QuTech se sont rapprochés un peu plus de cet objectif en réussissant à intégrer un processeur quantique sur une puce en silicium. Aujourd’hui, IBM apporte enfin la preuve qu’un système quantique est plus rapide qu’un système classique.

Bob Sutor, vice-président d’IBM Quantum Strategy and Ecosystem, déclare que « c’est une très bonne nouvelle. Les systèmes quantiques font déjà partie des algorithmes. Cette preuve va permettre de prendre des décisions difficiles à justifier auparavant. Les scientifiques savent désormais comment s’attaquer aux algorithmes. Sur quels systèmes vont-ils essayer les techniques classiques ? Ou les techniques quantiques ? Comment ces systèmes vont pouvoir travailler ensemble ? ». Les auteurs de cette découverte précisent que la recherche va pouvoir apporter des améliorations aux systèmes hybrides classique-quantique.

Send this to a friend