Réseaux Sociaux

YouTube part à l’assaut du duplicate content

Des suppressions ont déjà eu lieu sur plusieurs chaînes vidéo

C’est officiel, les règles du programme partenaire YouTube ont évolué. À présent, le duplicate content va être plus sévèrement sanctionné par le géant américain. L’information publiée sur le forum d’aide officiel rappelle que tous les créateurs adhérents au YPP sont concernés par cette évolution. Ainsi, en cas de non-respect avéré, les chaînes seront tout simplement supprimées.

Quelles sont les règles à respecter sur YouTube en matière de duplicate content ?

Pour accompagner ce changement, YouTube a publié un rappel des règles à respecter pour éviter le duplicate content sur une chaîne. En premier lieu, les vidéos générées automatiquement et les extraits issus de contenus tierces sans enrichissement sont interdits. En second lieu, l’hébergement d’une même réalisation par plusieurs comptes utilisateurs est également prohibé. Enfin, en cas de doute concernant le respect du droit d’auteur, les administrateurs fermeront la chaîne. Pour clarifier sa démarche, YouTube a indiqué :

Dans la plupart des cas, même si vous disposez de licences pour utiliser le contenu ou que vos vidéos sont protégées par les lois sur le droit d’auteur, telles que celles d’utilisation équitable, si le but principal de votre chaîne est de monétiser le contenu d’autres chaînes ou sources, vous ne serez pas admissible à YPP.

Avec ce changement, quelque peu soudain, YouTube espère améliorer le niveau de qualité de son service. En effet, depuis sa création, le manque de respect des règles du droit d’auteur a fait l’objet de nombreuses critiques. La récente directive Européenne, en matière de droit d’auteur, n’y est pas non plus étrangère. Aussi, favoriser la création de contenu original est devenu une priorité pour adhérer au YPP. Cependant, la nouvelle réglementation encadrant le duplicate content comprend également une procédure de révision. De fait, les créateurs de contenu qui auront été sanctionnés pourront présenter une nouvelle demande d’adhésion sous 30 jours.

Send this to a friend