Science

Des chercheurs font naître des souris à partir de couples du même sexe

Des recherches de scientifiques chinois ont permis à des couples de souris mâles, et à des couples femelles, d’enfanter sans l’intervention du patrimoine génétique du sexe opposé.

C’est un article de la BBC qui a transmis la nouvelle, des chercheurs chinois ont réussi à obtenir des bébés souris en associant le patrimoine génétique de couples du même sexe. Cependant, un fort travail scientifique et moral sera nécessaire avant que cette technique ne puisse être utilisée par des humains. La reproduction entre hommes et hommes ou encore femmes et femmes, ce n’est donc pas encore pour demain

Des procédés complexes

En ce qui concerne les femelles, les chercheurs ont pris un ovule (logique) et une cellule souche embryonnaire haploïde. Le terme haploïde définit une cellule comprenant des chromosomes en un seul exemplaire. Ce sont des cellules rares, à l’exception du sperme et des ovules, nos cellules ont généralement deux exemplaires de chromosome grâce à nos parents. L’association des cellules n’était cependant pas suffisante, il a fallu réécrire trois sets d’informations génétiques chez chacune grâce à un outil appelé « éditeur de gène » pour qu’elles soient compatibles pour la reproduction.
Pour les mâles, il a fallu reproduire ce procédé avec du sperme. Cependant, la présence d’un ovule aux informations génétiques supprimées était nécessaire pour produire des bébés. De plus, 7 sets d’informations ont dû être réécrits.

Qui doivent évoluer avant d’être proposés aux humains

La reproduction entre personnes du même sexe est très loin d’être accessible aux humains. En premier lieu, car chez des espèces au patrimoine génétique moins complexe comme les souris, les bébés des couples mâles ont décédés en moins de 48h. En deuxième lieu, car nous n’avons aucune information sur le développement physique et mental que connaitra un enfant issu de la reproduction de deux parents du même sexe. A ce sujet, plusieurs personnes ont d’ailleurs émis des doutes sur le comportement des bébés souris, qui semblait quelque peu différent de la normale. De toute façon, la docteur Theresa Holm qui a contribué au projet estime que ses chances de permettre la reproduction des couples de femmes et d’hommes tient vraiment du peut-être et ne sera possible que sur le long terme. La reproduction sexuée va donc rester le moyen principal d’avoir des enfants pour encore longtemps.

Send this to a friend