Cybersécurité Technologie

Les services de sécurité des USA réfutent la cyber attaque chinoise

Le piratage chinois n'aurait pas eu lieu

Alors que la semaine dernière, la polémique de la cyber attaque des entreprises américaines par les forces chinoises faisait couler l’encre dans le silence le plus total, le département de la sécurité intérieure des États-unis s’est enfin exprimé. Une prise de parole qui réfute la compromission des données des grands noms tels que Amazon et Apple, présenté à la base par Bloomberg.

Les services de cybersécurité anglo-saxons au diapason

Que ce soit le département de la sécurité intérieure des États-Unis ou les services de cybersécurité du Royaume-Uni, ils sont unanimes « il n’y a aucune raison de douter des communiqués de Amazon et Apple assurant que leurs données n’ont subit aucune infiltration ». Des déclarations qui interviennent peu après que Apple ait réaffirmé ses positions dans ce feuilleton. La firme à la pomme a assurée n’avoir subit aucune attaque dans une lettre au sénat et à la Maison Blanche. Elle a aussi publiquement déclarée n’avoir jamais contacté le FBI pour des problèmes de cybersécurité.
Dans le même temps, en plus d’avoir confirmé qu’aucune activité suspecte n’avait été repérée sur ses serveurs, Amazon a déclaré que « le rapport du Blomberg Businessweek (le journal qui à rendu l’affaire publique) contenait tellement d’imprécisions qu’il serait difficile de toutes les traiter en un seul communiqué ».

Des déclarations qui laissent quelques soupçons

Ces déclarations laissent néanmoins place au doute quand on connait les précédents des États-Unis en terme de cyber attaque.
Outre l’affaire du piratage des données de Hilary Clinton, personne n’a oublié le récent piratage de données militaires américaines dont le gouvernement chinois est supposé coupable. De plus, le gouvernement américain a décidé de renforcer le dialogue entre les entreprises et le gouvernement pour protéger les données à la suite de cet accident. Une initiative qui pourrait faire parler les plus méfiants vis à vis de cette affaire.
Quoi qu’il en soit, de nouveaux éléments devraient encore émerger dans les prochains mois, ce qui permettra de connaitre le fin mot de cette affaire. Soyez sur qu’on vous tiendra alors au courant.

Send this to a friend