E-Bay et Amazon, les deux géants du e-commerce, semblent prêts à en venir aux mains. La raison ? Amazon aurait contacté frauduleusement les vendeurs d’eBay afin de les convaincre de venir s’installer sur son site.

Décidément, Amazon n’a pas fini de perturber le sommeil de ses concurrents. On vous racontait récemment comment la société de Seattle avait donné du fil à retordre à FedEx grâce à son nouveau système de livraison, ou encore à Google via son premier modèle de personnal assistant. Et bien cette fois, c’est à eBay qu’Amazon a donné du mal. Le leader mondial du e-commerce n’a pas été très fair-play dans la lutte. En effet, il s’est fait attraper en train de contacter les vendeurs d’eBay par l’intermédiaire de l’interface messages de la plateforme. Un acte tout sauf légal.

De quoi Amazon s’est-il rendu coupable ?

En ayant contacté les vendeurs d’eBay par l’intermédiaire de sa plateforme, Amazon a outrepassé le California Comprehensive Computer data Access and Fraud Act. Cet article du code pénal américain assure la protection de toute personne physique ou morale face à un accès non autorisé ou une interférence sur une base de données lui appartenant. Pour peu que la base de données ait été créée légalement. Le délit a été découvert il y a une dizaine de jours, lorsqu’un vendeur d’eBay a fait savoir qu’un employé d’Amazon l’avait contacté. La plateforme de vente s’est alors rendu compte que plus de 1 000 messages avaient été envoyés à ses vendeurs.

Amazon risque gros

Si eBay décide de poursuive Amazon en justice, la plateforme de Pierre Omidyar pourrait faire mal à son concurrent. Outre les dédommagements financiers, le numéro un du e-commerce pourrait souffrir de plusieurs pénalités. De plus, bien qu’eBay se soit seulement contenté de rendre le conflit public, elle aurait toutes les chances de gagner.
En effet, le caractère frauduleux de la prise de contact d’Amazon laisse peu de place aux doutes. Les employés liés à l’affaire, une cinquantaine au total, auraient masqué leurs adresses I.P et le nom de leur entreprise.
Il faudra cependant attendre encore quelque peu avant de connaître la suite de ce duel de Goliaths. eBay a laissé entendre dans le Wall Street Journal qu’elle prenait tout son temps avant d’attaquer Amazon. Ceci afin de ne pas mettre en danger la société par une attitude imprudente.